Bergerac: un python royal qui se baladait dans les cloisons d'un immeuble enfin capturé (photo)

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Bergerac: un python royal qui se baladait dans les cloisons d'un immeuble enfin capturé (photo)

Publié le 30/06/2017 à 14:57 - Mise à jour à 15:01
©Robert Sullivan/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un python royal, abandonné par son propriétaire il y a trois mois, et qui rodait dans un vieil immeuble de Bergerac depuis, a été capturé jeudi par des agents de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage.

Les locataires de cet immeuble vivaient depuis plusieurs jours dans l'angoisse de se réveiller avec un serpent au pied du lit. N'en pouvant plus, certains avaient même préféré fuir. Mais heureusement l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) a volé à leur secours.

Un petit python royal a été retrouvé jeudi 29 dans un immeuble du centre-ville de Bergerac en Dordogne selon une information de Sud-Ouest. Il avait été aperçu rodant dans les parages le 12 juin dernier. Et faisait depuis très peur aux occupants des lieux.

Pour le capturer, et permettre aux habitants de regagner leurs logements sereinement, un agent de l'ONCFS, Stéphane Labadie, a confectionné un piège en installant un tube en plastique avec une souris vivante au bout. "Une fois le serpent dedans, un système actionne une trappe qui se referme, capturant le serpent" a-t-il expliqué à Sud-Ouest.

Et c'est en relevant le piège ce vendredi 30 au matin qu'un membre de l'ONCFS s'est rendu compte que l'animal était capturé. Il va désormais pouvoir continuer à vivre sa vie de serpent, loin des cloisons de cet immeuble du vieux Bergerac. Une place lui a en effet été trouvée à l'Aquarium du Périgord noir, au Bugue, à l'est de Bergerac.

Ce python royal, qui n'est pas un animal dangereux ou venimeux et est à peine plus gros qu'une couleuvre, avait été laissé sur place par son propriétaire, qui a déménagé il y a trois mois sans signaler la disparition du petit reptile.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Ce python royal, qui n'est pas un animal dangereux ou venimeux et est à peine plus gros qu'une couleuvre, avait été laissé sur place par son propriétaire, qui a déménagé il y a trois mois sans signaler la disparition du petit reptile.

Newsletter





Commentaires

-