Béziers: 3 jeunes femmes agressées en raison de leurs tenues vestimentaires

Béziers: 3 jeunes femmes agressées en raison de leurs tenues vestimentaires

Publié le 30/10/2018 à 19:55
© Bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Trois jeunes femmes ont été attaquées par un inconnu à la sortie d’une boîte de nuit de Béziers fin septembre. "Si nous avons été agressées, c’est tout bêtement car nous portions une tenue vestimentaire qui ne plaisait pas à cet homme", ont-elles témoigné.

L'agresseur a été laissé libre sous contrôle judiciaire dans l'attente de son procès. Un jeune homme de 23 ans a agressé trois jeunes femmes fin septembre à Béziers dans l'Hérault à la sortie d'une boîte de nuit. L'individu, alcoolisé et sous l'emprise de cocaïne, leur avait reproché leurs tenues vestimentaires en invoquant des motifs religieux.

Midi-Libre, qui rapporte les faits, révèle que l'agression a été violente puisqu'une des victimes souffre d’une double fracture du nez et une seconde a été sérieusement touchée à la tempe. Toutes deux ont été conduites en urgence et prisent en charge par le corps médicale. La troisième n'a pas été blessé, et pour cause "elle est parvenue à casser la figure à leur agresseur de 23 ans et qui n’a pas demandé son reste".

Lire aussi - "Affaire du maillot de bain": le scénario de l'agression de Reims

"Si nous avons été agressées, c’est tout bêtement car nous portions une tenue vestimentaire qui ne plaisait pas à cet homme. Il nous a insultés. Il nous a dit que nous faisions honte au Coran et nous en passons. Nous réagissons aujourd’hui après le viol de cette jeune femme à la gare de Béziers, car nous trouvons la ville de moins en moins sûre. Cela ne peut plus durer. Nous ne sommes pas leurs objets et si nous avons envie de sortir en décolleté rien ne peut nous interdire de le faire", ont fait savoir les victimes auprès du quotidien.

L'agresseur a été identifié et interpellé quelques heures plus tard à son domicile par les policiers du commissariat de Béziers. Yanant du sang sur ses vêtements, il était parti se changer. Les forces de 'lordre ont également découvert qu'il avait également agressé un homme peu avant s'en être pris aux jeunes femmes.

Placé en garde à vue, il a été libéré sous contrôle judiciaire. L’homme doit comparaître devant la justice le 28 novembre prochain, rapporte le quotidien régional.

Voir:

Une "Marche en short" à Toulon suite à l'agression d'une jeune femme

Gennevilliers: violences et jupe au cœur de la polémique

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Trois jeunes femmes ont été attaquées par un inconnu à la sortie d’une boîte de nuit de Béziers.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-