Béziers: une Atsem suspectée d'avoir attaché des enfants agités à leur chaise

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Béziers: une Atsem suspectée d'avoir attaché des enfants agités à leur chaise

Publié le 21/05/2019 à 20:28
© GEORGES GOBET / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Deux femmes Atsem ont été suspendues à titre conservatoire par la mairie de Béziers (Hérault) suite à des suspicions de maltraitance. Des enfants de maternelle ont raconté avoir été attachés à leur chaise à la cantine. Des parents ont porté plainte. Une enquête interne a été ouverte.

La mairie de Béziers a ouvert une enquête interne suite à des suspicions de maltraitance sur des élèves de l'école maternelle Lakanal de la part d'une Atsem. La direction des ressources humaines étudie le dossier.

Selon une information de France Bleu Hérault, le comportement de l'Atsem en question aurait été dénoncé par une collègue de travail, également Atsem, et qui s'occupait avec elle de ces enfants au moment de la cantine.

Les deux femmes ont été suspendues à titre conservatoire avec maintien de salaire jusqu'à la fin de l'année.

La direction de l'école est très prudente sur cette affaire. Plusieurs écoliers ont raconté avoir été attachés à leur chaise avec un foulard, les mains dans le dos, et forcés à manger même s'ils n'avaient pas faim.

Une maman a confié à la radio qu'une de ses filles "aurait été punie et attaché à la chaise avec un foulard parce qu'elle tapait des pieds sous la table". D'autres enfants auraient raconté des faits similaires à leurs parents.

Lire aussi: Montpellier - une directrice d'école soupçonnée de graves maltraitances

Le personnel de la cantine a démenti ces accusations. Une réunion a été organisée pour apaiser les esprits et faire comprendre que l'affaire est prise très au sérieux.

Quatre parents ont décidé de porter plainte auprès du parquet de Béziers. La situation est toujours très floue. Ils ne comprennent pas, notamment, pourquoi l'Atsem qui a dénoncé les faits n'a rien dit avant.

Des parents voudraient une confrontation entre cette femme et les enfants. La mairie de Béziers s'y refuse pour l'instant. "Il ne nous appartient pas de mener de telles confrontations. C'est à la justice de le faire s'il y a lieu de le faire", a-t-il été précisé dans Midi-Libre.

Le journal régional a obtenu d'autres témoignages de jeunes élèves qui ont confié avoir dû nettoyer le sol de la cantine, et ont aussi raconté que l'Atsem fermait les toilettes pour éviter qu'ils ne les salissent.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Une enquête interne a été ouverte par la mairie de Béziers suite à des suspicions de maltraitance de la part d'une Atsem sur des enfants d'école maternelle.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-