Bobigny: il poignarde une femme de 84 ans à 42 reprises

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Bobigny: il poignarde une femme de 84 ans à 42 reprises

Publié le 13/10/2018 à 16:36 - Mise à jour à 16:42
© Bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Jeudi, une femme de 84 ans a été poignardée à par un homme de 55 ans, qui était son locataire. C'est le meurtrier lui-même qui a prévenu la police et a attendu les forces de l'ordre sur les lieux du crime.

Le geste est inexplicable en l'état de l'enquête. Jeudi 11, une femme de 84 ans est morte massacré d'une quarantaine de coups de couteau qui lui ont été porté par son locataire, un homme de 55 ans. Le motif est inconnu.

Ce jour-là, vers 11h30, un homme appelle le 17. Il explique au téléphone qu'il vient de commettre un meurtre et donne l'adresse des lieux du crime, une maisonnette de Bobigny, en Seine-Saint-Denis. Là, la police va découvrir le suspect attendant tranquillement les forces de l'ordre. La victime octogénaire gît frappée à 42 reprises (comme le révélera l'autopsie). Il est trop tard pour la malheureuse.

Les premiers éléments sont troublants. Le meurtrier présumé est le locataire de l'octogénaire et les deux vivent dans des maisons mitoyennes, l'octogénaire avec son mari de 90 ans côté jardin, le quinquagénaire côté rue. Ce jeudi 11, le locataire demande au couple de venir le voir, comme le rapporte Le Parisien. Le mari étant en train de se raser, seule la femme s'est rendue auprès de son meurtrier qui l'a massacré sans raison apparente. Il est ensuite allé informer le mari qu'il venait de poignarder son épouse, et a appelé la police.

Lire aussi: Il poignarde sa femme vingt ans après avoir tué sa première épouse

Toujours selon le journal, les premières heures de la garde à vue n'ont pas permis de comprendre les raisons de cet acharnement meurtrier. Le suspect, un cariste inconnu de la justice ou des services psychiatriques, n'a pas été jugé inapte à la garde à vue selon l'avis d'un médecin. Il devrait être présenté à un juge ce samedi 13 qui ordonnera probablement une expertise médicale plus approfondie.

Voir aussi:

Basse-Goulaine: il poignarde son père, sa mère et sa sœur

Paris: poignardé à mort à 17 ans pour une trottinette

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le suspect a poignardé sa victime et a appelé la police.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-