Bologne: invités à déjeuner par le pape François, deux détenus en profitent pour s'échapper

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Bologne: invités à déjeuner par le pape François, deux détenus en profitent pour s'échapper

Publié le 11/10/2017 à 17:37 - Mise à jour à 17:53
© Filippo MONTEFORTE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Deux détenus conviés à partager un déjeuner avec le pape lors de son dernier voyage à Bologne ont profité de ce rendez-vous pour disparaître dans la nature. Ils sont depuis introuvables.

Il y a peut-être eu intervention divine. Le 1er octobre dernier, le pape François s'est rendu à Bologne en Emilie-Romagne, dans le centre de l'Italie. Au cours de son déplacement, le souverain pontife, très attaché aux questions sociales, a déjeuné avec des sans-abris, des migrants et des détenus lors d'un grand repas organisé à la basilique Saint-Pétrone, une des plus grandes églises européennes. 

Le pape François a expliqué avoir particulièrement aimé ce moment de partage et avoir été très sensible aux parcours de vie que lui ont raconté les autres convives. La presse italienne a pourtant révélé ce mercredi 11 un détail cocasse sur ce déjeuner. En effet, deux détenus ont profité d'avoir rompu le pain avec le souverain pour fausser compagnie aux bénévoles qui les encadraient et se faire la malle. Et avec discrétion, puisque ce n'est qu'une fois que le groupe de prisonniers s'est retrouvé à la maison d'arrêt que les gardiens se sont rendus compte de la disparition des deux hommes. Depuis, les deux fuyards, originaires de Naples, sont introuvables.

Ils séjournaient dans une structure alternative à la prison et axée sur la réinsertion situé à Castelfranco près de Modène, abritant des pensionnaires jugés socialement dangereux et des toxicomanes.

Le pape François, très sensible à la situation des détenus, en rencontre régulièrement durant ses déplacements en Italie et à l'étranger. Au cours de la célébration du Jeudi Saint, le 13 avril dernier, que le pape voulait garder "essentiellement privée", le souverain pontife a lavé les pieds de douze détenus, dont trois femmes, mais aussi un musulman qui a été baptisé en juin.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les deux détenus ont profité de la visite du pape pour se faire la malle.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-