Bonneuil: les malfaiteurs dérobent pour 700.000 euros de produits estampillé PSG

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Bonneuil: les malfaiteurs dérobent pour 700.000 euros de produits estampillé PSG

Publié le 07/05/2018 à 14:48 - Mise à jour à 14:58
© ALAIN JOCARD / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Quatre malfaiteurs ont braqué un camion transportant 200 cartons de vêtements de la marque Nike, à l’effigie du PSG, à Bonneuil vendredi. Le butin s'élève à 700.000 euros.

Le braquage était aussi lucratif que le butin original. Un camion transportant 200 cartons de vêtements de la marque Nike, à l’effigie du PSG, a été braqué par quatre malfaiteurs, vendredi 4 mai à Bonneuil dans le Val-de-Marne.

Selon Le Parisien, qui révèle l'information, les malfaiteurs ont fait main basse sur plus de 700.000 euros de butin. Le chauffeur du poids-lourd s'apprêtait à livrer sa marchandise - des produits Nike estampillés PSG​ - dans la zone du port de Bonneuil lorsqu'il s'est fait arrêter par trois hommes, eux aussi à bord d’un camion, au prétexte de lui demander un renseignement. 

Lire aussi - Claude Lelouch se fait dérober le scénario de son dernier film, il lance un appel aux voleurs

Le temps que le chauffeur réponde, un quatrième individu monte dans la cabine du camion et menace le chauffeur avec une arme. Les trois autres malfaiteurs ont alors garé leur camion derrière celui de la victime et ont entreprit de vider consciencieusement le premier. D’après le quotidien, ils sont repartis avec "six palettes, soit environ 200 cartons", en prenant soin de porter des gants afin de ne pas laisser d'empruntes digitales. Les voleurs ont ensuite pris la fuite. Le chauffeur du camion n'a pas été blessé mais a été choqué par l'agression dont il a été victime.

Il a immédiatement prévenu les forces de l'ordre. La police judicaire du Val-de-Marne a ouvert une enquête pour "vol avec violence" afin de tenter de faire la lumière sur les circonstances de ce vol spectaculaire et mettre la main sur ses auteurs. Les policiers pourront s'appuyer sur l'étude des images des caméras de surveillance de la zone du port de Bonneuil qui ont filmé la scène.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les malfaiteurs ont dérobés pour 700.000 euros de produits estampillés PSG.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-