Bordeaux: le gérant d'un bar agressé après une manifestation contre l'insécurité

Bordeaux: le gérant d'un bar agressé après une manifestation contre l'insécurité

Publié le 06/07/2017 à 10:20 - Mise à jour à 10:46
© NICOLAS TUCAT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le parton du bar El Boqueron, situé dans le quartier Saint-Michel à Bordeaux, a été violemment agressé dans la nuit de mardi à mercredi. Il souffre notamment d'une légère hémorragie cérébrale. L'incident est survenu alors qu'il venait de manifester contre l'insécurité grandissante dans le quartier.

Un patron de bar a été violement agressé dans la nuit de mardi 4 à mercredi 5 à Bordeaux, devant son établissement. La coïncidence est étrange mais un éventuel lien ne pourra être établi qu'après l'arrestation des responsables. En effet, ces faits se sont produits alors que quelques heures auparavant, la victime manifestait pour dénoncer les trafic de drogues et l'insécurité que connaît le quartier.

L'agression a eu lieu alors que le patron d'El Boqueron, bar à tapas du quartier Saint-Michel, était en train de fermer. Selon les premiers éléments dévoilés, il aurait été attaqué par trois hommes et frappé à coups de poing américain notamment.

"Il a de nombreuses fractures de la face, un traumatisme crânien ainsi qu'une légère hémorragie cérébrale. Nous attendons les résultats du scanner de demain matin pour être fixés quant à celle-ci. Mais sachez qu'il va bien et qu'il est entre de bonnes mains", ont fait savoir mercredi soir ses collègues et amis sur la page Facebook de l'établissement.

 

Bonsoir tout le monde. Dans un premier temps , un grand merci à tous pour votre amitié. Christophe est particulièrement...

Publié par El Boqueron sur mercredi 5 juillet 2017

 

Une enquête a été ouverte. Le préfet de la Gironde a condamné cette agression "avec la plus grande fermeté" promettant que "tous les moyens seront mis en œuvre pour trouver les auteurs de ces faits".

L'incident a en effet provoqué à Bordeaux une émotion d'autant plus vive que le patron du bar avait manifesté l'après-midi même lors d'un rassemblement organisé par les commerçants du quartier Saint-Michel "inquiets de l'augmentation et de l'aggravation constantes des actes d'incivilités (violences, vols, saleté, trafics)". Le soupçon d'une expédition punitive persiste donc bien qu'aucun élément matériel ne permette pour l'instant de l'accréditer.

Sur sa page Facebook, où fleurissent les commentaires de soutien, El Boqueron insiste: "Aucune représaille ne servirait l'action que nous défendons. C'est retrouver l'âme de Saint Michel qui importe".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les collègues de la victime ont mis en garde contre les velléités de représailles.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-