Bordeaux: le Raid interpelle un forcené armé qui a tiré sur un ouvrier [MAJ]

Bordeaux: le Raid interpelle un forcené armé qui a tiré sur un ouvrier [MAJ]

Publié le 30/08/2017 à 17:25 - Mise à jour à 17:34
©Thomas Samson/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un homme armé s'est retranché ce mercredi dans sa maison à Bordeaux où il est encerclé par les forces de l'ordre dont le Raid. Auparavant, il avait tiré sur un ouvrier qui travaillait dans la rue. [Mise à jour à 17h32: l'homme a finalement été interpellé sans encombre par la police].

[Mise à jour à 17h32]: Le suspect a finalement a été interpellé sans violence par les hommes du Rai vers 17h10, grâce à l'intervention des négociateurs. 

De nombreuses forces de police sont présentes depuis le début de l'après-midi ce mercredi 30 dans l'avenue d'Alès à Bordeaux. En effet, vers 13h, un homme armé a ouvert le feu sans raison apparente sur un ouvrier qui travaillait sur un chantier à proximité, indique le journal Sud-Ouest.

Le journal régional précise que "ce dernier aurait tenté de s’interposer entre le forcené et une voisine, suite à un différend". Et de préciser que l'arme utilisée est une carabine de petit calibre et que, heureusement, l'ouvrier n'a pas été blessé. Le tireur s'est alors enfermé dans son échoppe qui donne sur la rue pendant que des témoins prévenaient la police. La voisine et l'homme pris pour cible, très choqués, ont été pris en charge par les secours.

La police s'est déployée en nombre dans la rue, qui a été fermée à la circulation, pour tenter d'appréhender le forcené qui pourrait s'être retranché avec plusieurs armes. Les policiers ont mis en place un périmètre de sécurité. Le gaz et l'électricité ont été coupés dans le quartier comme le prévoit la procédure.

Les forces de l'ordre ont fait savoir à France 3 Nouvelle Aquitaine que le suspect est un homme avec des antécédents importants de troubles psychologiques. Pour ne prendre aucun risque compte tenu de la dangerosité du tireur, des hommes de l'antenne locale de la brigade de recherche et d'intervention (BRI) et le Raid se sont déployés sur place. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le Raid a été déployé sur place par mesure de précaution.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-