Bordeaux: un individu crève méthodiquement les pneus de 200 voitures dans la nuit, il reste insaisissable

Bordeaux: un individu crève méthodiquement les pneus de 200 voitures dans la nuit, il reste insaisissable

Publié le 02/05/2017 à 10:28 - Mise à jour à 10:34
©Xlibber/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Dans la nuit de dimanche à lundi, pas moins de 200 voitures ont eu leurs pneus crevés avec méthode, dans une série de vandalisme qui est sans doute le fait d'une seule personne. Ce n'est pas la première fois que l'agglomération est touchée et l'auteur reste mystérieux.

Face à l'ampleur de l'action, on peinerait presque à croire à l'œuvre d'une seule personne, ou même d'un seul groupe. C'est pourtant bien aujourd'hui la conviction des enquêteurs qui tentent de mettre la main sur celui qui a commis "l'exploit" de crever les pneus de pas moins de 200 voitures dans l'agglomération bordelaise en une nuit.

Les faits se sont produits dans la nuit du dimanche 30 avril au lundi 1er mai. Une série interminable de voitures dans le quartier de Bordeaux-Caudéran, et dans les communes de Bouscat, Bruges et Mérignac ont été ainsi vandalisées. Pour toutes, le modus operandi est le même. Un pneu crevé à l'avant, un à l'arrière, parfois les quatre, le tout côté rue, probablement avec un couteau. C'est parfois l'ensemble des véhicules d'une même rue que le "creveur en série" a ainsi attaqué.

Et l'individu, en plus d'être méthodique, avait visiblement la volonté de commettre le plus de désagréments possibles. Chaque voiture ayant en effet au moins deux pneus à plat, la roue de secours ne suffisant pas, tous les véhicules se retrouvent ainsi immobilisés en attendant d'être dépannés. Ce qui n'était d'ailleurs pas chose aisée un 1er mai, jour férié.

Ce n'est pas  la première fois que de tels faits se produisent dans l'agglomération. Au début de l'année, à Talence, plusieurs véhicules avait déjà connu le même sort, et en décembre c'est dans la petite commune de Mongauzy que 48 voitures avaient été vandalisées. L'auteur des faits n'a jamais été attrapé, mais les enquêteurs ne confirment pas qu'il s'agisse du même homme, les mode opératoire étant légèrement différent.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'auteur des faits reste introuvable.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-