Bordeaux: une septuagénaire retrouvée morte, son compagnon lui aurait mangé les yeux

Bordeaux: une septuagénaire retrouvée morte, son compagnon lui aurait mangé les yeux

Publié le 08/06/2017 à 13:02 - Mise à jour à 13:20
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une femme de 79 ans a été retrouvée morte mercredi à Bordeaux, le visage mutilé. Interrogé par les enquêteurs, son compagnon aurait affirmé lui avoir mangé les yeux, selon les informations de BFMTV.

Macabre découverte à Bordeaux. Dans le quartier de Caudéran, une femme de 79 ans a été retrouvée morte, mercredi 7 après-midi, le visage mutilé. Victime de plusieurs blessures importantes au niveau de la tête, elle gisait dans sa voiture lorsque les secours sont intervenus. Le véhicule était garé dans le jardin du domicile familial. C'est son mari qui a donné l'alerte.

Mais rapidement, ce dernier a été mis en garde à vue dans les locaux de la brigade criminelle de la Direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ). Et pendant son interrogatoire, il aurait confié avoir mangé les yeux de sa compagne, selon les informations divulguées par BFMTV. Agé de 68 ans, et visiblement porté sur l'alcool, il a été placé en hôpital psychiatrique. Il devrait y être examiné par des médecins.

Pour déterminer les circonstances exactes de ce drame, une enquête a été ouverte. Et pour le moment, aucune piste n'est écartée: les enquêteurs tentent de savoir s'il s'agit d'une mort naturelle ou d'un homicide. Le corps de la victime doit être autopsié ce jeudi 8 à l'Institut médico-légal de Bordeaux.

Cette histoire n'est pas sans rappeler celle qui avait eu lieu le 31 mai dernier à Draguignan dans le Var. Sauf que cette fois-ci, la victime était un chat. Ce jour-là, l'animal était tombé entre les mains de barbares qui lui avaient fait subir des sévices d'une cruauté inouïe, probablement pour s'amuser. 

D'après plusieurs témoins, ils l'avaient d'abord longuement frappé à coups de pieds avant de passer au stade supérieur: la lacération à l'aide de tesson de bouteilles. Puis, ils avaient saisi la pauvre bête et lui avaient purement et simplement arraché les yeux.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La victime présentait plusieurs blessures importantes au niveau de la tête.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-