Bordeaux: la ville touchée par une série de viols, la police appelle les femmes à la prudence

Bordeaux: la ville touchée par une série de viols, la police appelle les femmes à la prudence

Publié le 21/12/2017 à 17:41 - Mise à jour à 18:23
© NICOLAS TUCAT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Depuis le mois de septembre, la ville de Bordeaux a été touchée par six affaires de viols visant des jeunes femmes sortant de soirée et alcoolisées. La police appelle donc les cibles potentielles à la plus grande prudence.

Pour la police, ce n'est qu'une tragique série noire mais qui a nécessité cependant de rappeler quelques règles de base de sécurité. Depuis le mois de septembre, la ville de Bordeaux a été secouée par plusieurs affaires de viol, parfois en pleine rue, avec des victimes ayant toutes le même profil: des jeunes femmes sortant de soirée ou de discothèque et en état d'ébriété.

Deux nouveaux suspects viennent d'ailleurs tout juste d'être mis en examen et écroué. Ils avaient le week-end précédent violé une jeune femme de 20 ans sur la voie publique alors qu'elle sortait d'une boîte de nuit et rentrait seule chez elle.

Face à ces nombreuses affaires qui émaillent la vie nocturne de la cité bordelaise, les autorités policières ont lancé un appel à la vigilance sur France bleu mercredi 20. "Ce que je dis aux jeunes filles, c'est déjà de ne jamais rentrer seules quand elles ont bu. Il faut prendre des précautions, comme rentrer en taxi si possible, se faire accompagner, ou prendre les transports en commun car ces derniers sont filmés. La meilleure prévention c'est si on se sent suivi, d'appeler immédiatement le 17, et sinon prendre ses jambes à son cou, et le plus important c'est de crier, d'alerter les voisins" explique la Direction départementale de la sécurité publique en Gironde.

Lire aussi: Bordeaux: elle se fait violer en pleine rue par 3 hommes, son petit ami laisse faire

Un message qui passe plutôt mal auprès de l'association Osez le féminisme en Gironde qui a rétorqué, toujours sur France bleu, qu'un tel message sous-entendait "que le corps des femmes est accessible, que le violeur a le droit de violer et que c'est aux femmes de se faire protéger, de se faire accompagner. Ce n'est pas normal, on ne dit pas aux hommes de ne pas rentrer seuls au risque d'être agressés par des femmes".

Face à cette recrudescence de viols dans ce type de contexte, des patrouilles plus nombreuses surveillent les rues de la ville du jeudi au samedi soir.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La ville de Bordeaux fait face à une série noire de viols dans les rues de la ville.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-