Bouches-du-Rhône: deux règlements de comptes à la kalachnikov en 24 heures

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Bouches-du-Rhône: deux règlements de comptes à la kalachnikov en 24 heures

Publié le 06/04/2018 à 10:51 - Mise à jour à 11:07
© boris HORVAT / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un homme connu des services de police pour trafic de drogue a été abattu par deux hommes armés de fusils d'assaut dans la nuit de jeudi à ce vendredi à Vitrolles (Bouches-du-Rhône). La veille, une attaque similaire avait coûté la vie à deux individus à Marseille.

La piste du règlement de comptes entre trafiquants de drogues ne semble guère faire de doute après une nouvelle mort violente enregistrée dans les 24 heures suivant une autre attaque mortelle similaire.

Un homme âgée de 38 ans a été abattu dans la nuit de jeudi 5 à ce vendredi 6 avril à Vitrolles. Le mode opératoire rappelle clairement celui des dealers rivaux.

Lire aussi: Marseille - un jeune homme tué par une rafale de Kalachnikov

La victime se trouvait rue Martin Luther King et sortait de son domicile. Mais deux hommes l'attendaient en voiture et ont tiré à plusieurs dizaines de reprises sur lui, vraisemblablement avec des armes de guerre, avant de prendre la fuite. Pas moins d'une quarantaine de douilles de 7,62 mm, le calibre de la kalachnikov, ont été retrouvées su les lieux du crime.

"L'homme était très défavorablement connu des services de police, notamment pour des affaires de stupéfiants, ce qui laisse penser que nous sommes en présence d'un règlement de comptes", a fait savoir la Direction départementale de la sécurité publique des Bouches-du-Rhône.

Les tireurs ont ensuite pris la fuite. Un véhicule identifié comme celui utilisé dans l'attaque a été retrouvé, incendié, quelques heures plus tard à une vingtaine de kilomètres de là à Luynes, près d'Aix-en-Provence.

Jeudi 5 au matin, c'est deux hommes qui avaient été abattus, là encore avec des armes de type kalachnikov selon les premiers éléments relevés, dans le 10ème arrondissement de Marseille.

Ces attaques portent à neuf le nombre de personnes tuées dans le département lors de règlements de compte présumés ou avérés depuis le 1er janvier dernier. Ce qui augure un bilan bien plus lourd que les 14 personnes tuées sur la totalité de l'année 2017, et même que les 26 morts de 2016.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme aurait été abattu à la kalachnikov dans un règlement de comptes entre trafiquants de drogue.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-