Bouches-du-Rhône: un trafic international de voitures volées démantelé

Bouches-du-Rhône: un trafic international de voitures volées démantelé

Publié le 09/10/2017 à 15:48 - Mise à jour à 15:54
© Geoffroy Van der Hasselt / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une vaste opération de police a eu lieu mardi afin de démanteler un réseau internationale de trafic de voitures de luxe. L'organisation très hiérarchisée opérait dans les Bouches-du-Rhône et les véhicules volés étaient ensuite envoyés en Pologne. Une quarantaine de voitures auraient ainsi été visées.

Des mois de filatures, une vingtaine de véhicules et plusieurs dizaines de milliers d'euros saisis, 14 personnes écrouées et un trafic dont les recettes se comptent en millions d'euros. C'est un réseau "international" et "particulièrement sophistiqué" de vol de voitures de luxe entre les Bouches-du-Rhône et la Pologne qui a été démantelé mardi 3, a révélé ce lundi 9 La Provence.

Une quarantaine de véhicules avaient été dérobées dans la région ou fait l'objet d'une arnaque à l'assurance. Selon Jean-Marie Salanova, directeur de la Direction départementale de la sécurité publique, un réseau de rabatteurs repérait les véhicules à dérober, parfois sur commande, ou des personnes en difficultés financières prêtes à faire de fausses déclarations de vol.

Les véhicules étaient ensuite chargés à bord de camions à destination de la Pologne. Les quelque 150 policiers mobilisés pour l'opération ont permis de prendre les acteurs ce réseau en flagrant délit, notamment des ressortissants polonais qui se trouvaient à Marseille. Jean-Marie Salanova a notamment fait savoir que le "cerveau" -connu de la police pour divers trafics- et le "lieutenant" présumés de cette organisation avaient pu être interpellés, ainsi que les patrons ou employés de sept casses qui participaient à ce trafic en maquillant les voitures.

Le montant du préjudice est estimé par les enquêteurs à entre 10 millions et 20 millions d'euros. Durant l'opération, 23 véhicules ont été saisis ainsi que 40.000 euros en espèce. Les policiers ont également procédé à 21 interpellations qui ont entraîné 14 mises sous écrous.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le cerveau de l'organisation et son lieutenant ont été arrêtés.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-