Boulogne-sur-Mer: 500 armes de guerre "prêtes à servir" saisies chez un particulier (vidéo)

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Boulogne-sur-Mer: 500 armes de guerre "prêtes à servir" saisies chez un particulier (vidéo)

Publié le 14/02/2018 à 14:49 - Mise à jour à 14:58
©Jean-Christophe Verhaegen/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un arsenal composé de plus de 500 armes a été découvert jeudi dernier à Boulogne-sur-Mer par les douanes chez un particulier. "Des armes de guerre, mitrailleuses et pistolets mitrailleurs", ont été saisies.

L'homme se présentait comme un commerçant spécialisé dans les articles de sport mais il semble qu'il n'ait jamais abandonné son ancienne profession d'armurier. La Douane française a annoncé, ce mercredi 14, la découverte d’un véritable arsenal au domicile de cet habitant de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais). Au total, ce sont près de 500 armes et plus de 100 kg de munitions qui ont été saisis.

Pour découvrir, ce stock d'armes de guerre, les agents ont intercepté jeudi 8 "dans un bureau de poste un résident boulonnais sur le point d’expédier un colis à destination des Pays-Bas, suspecté de contenir une arme". Les fonctionnaires ont alors procédé à l'ouverture dudit colis qui s'est avéré contenir une arme d’épaule à canon lisse. Les fonctionnaires ont alors procédé "à la fouille de son véhicule" de l'homme dans lequel ils ont découvert "un pistolet et des munitions".

Les douaniers ont alors procédé à une fouille minutieuse du domicile du suspect et ont mis la main sur "des armes d’épaule et fusils de chasse chargés, prêts à servir, ainsi que des chargeurs, des munitions et des parties d’armes". Le mis en cause n’a pas été en mesure de fournir une "autorisation de détention", assure l'administration douanière.

Enfin, les fonctionnaires se sont rendus dans le local commercial du mis en cause et là encore, ils ont été particulièrement surpris de tomber sur "un arsenal composé d’armes d’épaule de différentes catégories disposées sur des râteliers, des armes de guerre, mitrailleuses et pistolets mitrailleurs, des éléments d’armes, chargeurs, canons et pièces d’armes, ainsi qu’un atelier permettant la remilitarisation des armes".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des centaines d'armes ont été saisies par les douaniers.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-