Braquage en pleine journée dans la boutique Louis Vuitton des Champs-Elysées à Paris, des coups de feu ont été tirés

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Braquage en pleine journée dans la boutique Louis Vuitton des Champs-Elysées à Paris, des coups de feu ont été tirés

Publié le 22/05/2017 à 16:40 - Mise à jour à 17:56
© MIGUEL MEDINA / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un braquage a eu lieu ce lundi en début d'après-midi sur les Champs-Elysées, dans le VIIIème arrondissement de Paris. Des coups de feu ont même été tirés en l'air mais personne n'a été blessé. Le suspect est toujours activement recherché. Le préjudice n'est pas connu.

Un braquage a eu lieu ce lundi 22 en début d'après-midi sur les Champs-Elysées, dans le VIIIe arrondissement de Paris. C'est la boutique de la marque de luxe Louis Vuitton qui était visée. Le magasin était bondé lorsqu'un homme, non masqué selon Le Parisien, y a fait irruption afin de dérober des sacs très couteux, qui étaient exposés.

Mais le malfrat n'aurait réussi qu'à voler un seul sac de la griffe luxueuse. Avant de prendre la fuite, il a tiré des coups de feu en l'air pour que personne ne le poursuive. Malgré cette sortie musclée, aucune personne n'a été blessée, en effet selon Stéphane Pair, journaliste à Franceinfo, l'arme aurait été chargée à blanc. La police judiciaire de la ville de Paris a été saisie de l'enquête et recherche activement le voleur. Quant au préjudice du vol, il n'a pas été dévoilé.

Il y a deux semaines, un braquage avait déjà eu lieu dans le même quartier, dans une horlogerie de luxe à une centaine de mètres des Champs-Elysées. Le mardi 9, deux hommes munis d'armes de poings s'étaient emparés de montres des grandes marques. Le butin était estimé entre 800.000 et 900.000 euros et les braqueurs avaient pris la fuite sur un deux-roues.

Lors du vol, un employé de l'établissement qui s'était interposé avait reçu un coup de crosse sur la tête d'après une source proche de la police. La Brigade de répression du banditisme (BRB) avait été chargée de l'enquête et un passant avait réussi à filmer la fuite des deux malfaiteurs, qui étaient poursuivis par un employé du magasin voisin.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le butin de ce braquage serait minime.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-