Ivre, il emboutit une voiture de police qu'il croit garée "sur sa place"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Ivre, il emboutit une voiture de police qu'il croit garée "sur sa place"

Publié le 01/12/2017 à 15:45 - Mise à jour à 15:51
©Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme de 38 ans a délibérément foncé à faible allure dans une voiture de police banalisé à Brest dans le Finistère mardi soir. Il était ivre, torse nu, et énervé que les policiers lui aient piqué "sa place". Il s'en est sorti avec une convocation devant le juge début 2018.

Ah l'alcool et ses ravages… Un homme de 38 ans a passé une mauvaise soirée mardi 28 octobre à Brest, dans le Finistère. Complètement ivre, torse nu, au volant de son véhicule, et venant en plus en sens interdit, il a (doucement) percuté une voiture de police banalisée.

Visiblement en colère, il est sorti avec beaucoup de difficultés de l'habitacle, tenant à peine sur ses jambes, et est allé invectiver les policiers qui étaient, selon lui, garés "sur (sa) place". Il leur a alors demandé de se déplacer mais, évidemment, les agents l'ont immédiatement stoppé dans sa tentative de petite rébellion et lui ont fait passer un contrôle d'alcoolémie.

Et aussi: ivre, un unijambiste conduit avec un balai et provoque un accident

Selon Le Télégramme, qui rapporte l'information, l'éthylotest a alors affiché un taux d'alcool par litre d'air expiré de 0,90 mg, ce qui fait 1,8g par litre de sang. La limite autorisée est de 0,5g (et même 0,2g pour les permis probatoires).

L'individu, originaire de Wallis-et-Futuna, a expliqué qu'il n'avait pas vu qu'il s'agissait d'une voiture de police. A sa décharge, elle était banalisée.

Cette petite bévue pourrait lui coûter cher entre la conduite en état d'ivresse, et en sens interdit, et éventuellement l'outrage à agents (même si la teneur de ses propos n'a pas été révélée).

Inconnu des services de police, il devra se présenter en janvier prochain devant le délégué du procureur en vue d'une ordonnance pénale délictuelle (ce qui est généralement le cas pour des affaires de conduite sous l'empire d'un état alcoolique).

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un homme ivre et torse nu a embouti, à faible vitesse, une voiture de police parce qu'elle était garée "sur sa place".

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-