Brest: un cadavre mutilé retrouvé près de la mairie

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Brest: un cadavre mutilé retrouvé près de la mairie

Publié le 09/06/2017 à 11:08 - Mise à jour à 11:20
©Capture d'écran Google Street
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le corps d'un homme mort a été retrouvé ce vendredi matin près de la mairie de Brest. Les enquêteurs privilégient l'hypothèse criminelle au vu du cadavre mutilé et des très nombreuses traces de coups.

Le cadavre d'un homme a été retrouvé ce vendredi 9 au matin près de la mairie à Brest, dans le Finistère. C'est un employé municipal qu'il l'a découvert, près d'un escalier donnant sur la rue Jean Jaurès. Le corps était étendu en bas des marches et selon Ouest France, il n'était pas visible depuis la rue.

Directement alerté, le maire de Brest, François Cuillandre, était présent au petit matin et était là quand la police a mis en place un périmètre de sécurité pour éloigner les curieux et pouvoir procéder aux premières investigations. L'identification du corps prend du temps selon les enquêteurs.

En effet, le haut du cadavre a été brûlé, certainement pour rendre plus ardue la reconnaissance. En plus du visage mutilé, le corps tout entier de l'homme présentait de très nombreuses marques de coups. Selon les informations fournies par Le Télégramme, l'individu aurait été battu à mort et laissé là.

Les forces de l'ordre mènent leur enquête et devraient procéder sous peu à une autopsie. Quant à la police scientifique et technique, dont des membres ont été appelés sur place, elle continuait ce vendredi 9 au matin à procéder à des prélèvements sur les lieux du crime.

Il y a quelques jours, dans la nuit de lundi 29 au mardi 30 mai, un policier âgé d'une cinquantaine d'années avait ouvert le feu sur la place de la mairie de la ville alors qu'il était sous l'emprise de l'alcool (2,5 grammes par litres de sang). Dans l'exercice de ces fonctions il avait été agressé trois fois durant les semaines qui avaient précédé son acte. Excédé et alcoolisé, il avait tiré en l'air en pleine nuit "sentant la présence" de ses agresseurs. Vite arrêté, il avait été placé en détention provisoire et mis en examen pour violence avec arme et mise en danger de la vie d'autrui.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




C'est dans la rue Jean Jaurès, près de la maire de Brest que le corps sans vie a été retrouvé.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-