Brest: un pompiste agressé dans une station-service par un automobiliste

Brest: un pompiste agressé dans une station-service par un automobiliste

Publié le 23/05/2016 à 14:58 - Mise à jour à 15:03
©Damien Meyer/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le gérant d'une station-service Total et son fils se sont fait agressés dimanche par un automobiliste en colère, agacé par l'attente engendrée par la pénurie d'essence. Les victimes sont allées déposer plainte.

La pénurie d'essence dans certaines stations-service, due à une grève dans plusieurs raffineries et dépôts de carburant, commence à provoquer des tensions. Preuve en est avec cette agression survenue dimanche 22 à Brest dans le Finistère. Les faits se sont déroulés en début d'après-midi, vers 14h30. Alors que les automobilistes faisaient la queue pour faire le plein, l'un d'entre eux n'a pas su maîtriser sa colère face à l'attente.

"Il y avait du monde qui attendait, il y en avait partout. J'ai laissé passer quelqu'un (un chauffeur de taxi) qui avait une autorisation pour du transport de sang et il y a un automobiliste qui n'a pas apprécié. Cela a dégénéré!", a raconté au micro de France Bleu Alain Bertrand, le pompiste et gérant d'une station service Total. Agacé de la situation, un homme est alors sorti de son véhicule, s'en prenant verbalement au chauffeur de taxi puis au pompiste. "Il m'a demandé que je le serve également en priorité (...). Il m'a frappé à la mâchoire ainsi que mon fils venu me défendre", a-t-il ajouté. Puis, l'agresseur, toujours excédé, est parti chercher une batte de base-ball dans le coffre de sa voiture. Conscients du danger auquel ils s'exposaient, les deux victimes se sont alors réfugiées dans leur station-service, fermant la porte derrière eux et appelant la police.

L'homme a ensuite décidé de s'en prendre au chauffeur de taxi, le menaçant avec son arme. Mais ce dernier est parvenu rapidement à prendre la fuite avec sa voiture. L'agresseur finira donc par partir de lui-même quelques minutes plus tard. Après ces évènements et un bref passage à l'hôpital, les deux victimes ont décidé d'aller porter plainte au commissariat. Pour l'instant, l'agresseur n'a pas été retrouvé. 

Depuis le 16 mai, les chauffeurs routiers ont décidé de rejoindre les rangs de la contestation contre la loi Travail en raison des inquiétudes qui pèsent sur la rémunération des heures supplémentaires. Pour se faire entendre, ils ont donc décidé de bloquer de nombreuses raffineries et dépôts, provoquant la pénurie de carburant dans de nombreuses stations-service du pays. La pénurie est concentrée dans les départements de l'ouest et du nord de la France, principalement en Bretagne, dans les Hauts-de-France, en Normandie, dans les Pays de la Loire et en Ile-de-France. Au total, 1.500 stations-service sont en rupture partielle ou totale sur les 12.000 présentes en France, selon les chiffres du secrétaire d'Etat aux Transports Alain Vidalies.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un pompiste et son fils ont été agressés et frappés à Brest dans une station-service.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-