Bruxelles: ce que l'on sait de la fausse alerte à la bombe de mardi

Bruxelles: ce que l'on sait de la fausse alerte à la bombe de mardi

Publié le 22/06/2016 à 09:14 - Mise à jour à 09:22
©John Thys/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une alerte à la bombe a été déclenchée, mardi matin, dans un centre commercial situé en plein un centre de Bruxelles, exposée depuis des mois à la menace terroriste. Interpellé sur place, le suspect de 26 ans portait une fausse ceinture d'explosifs composée de "sel et de biscuits".

Nouvelle scène de panique à Bruxelles. Une alerte à la bombe a été déclenchée, mardi matin, dans un centre commercial situé en plein cœur de la ville. Rapidement interpellé, le suspect, qui portait une fausse ceinture d'explosifs composée de "sel et de biscuits", a été entendu par les enquêteurs, qui se sont également rendus au domicile de sa mère, a expliqué le parquet dans un communiqué. "Cette visite domiciliaire a permis de découvrir des restes du matériel ayant servi à la fabrication de ladite ceinture factice. Confronté à cet élément d’enquête, le suspect est passé aux aveux et a reconnu avoir inventé son enlèvement".

Concrètement, l'homme de 26 ans, identifié par les initiales "J.B", avait lui-même contacté la police vers 5h30, affirmant lors de son audition avoir été enlevé et déposé sur place "avec une ceinture d'explosifs qui devait être déclenchée à distance par une tierce personne". Connu de la justice pour divers faits, y compris certains liés à des problèmes psychiatriques, il s’était déjà distingué dans le passé en déclarant à la police "avoir été incité à partir rejoindre l’Etat islamique (EI) en Syrie".

L'individu, qui pourrait probablement avoir "des sympathies pour l'Etat islamique" selon le ministre de la justice Koen Geens, "fait actuellement l’objet d’une enquête approfondie visant à déterminer s’il est en lien ou non avec des faits de terrorisme", a précisé le parquet. 

Face à la menace terroriste, toujours présente dans le pays, les autorités n'ont pas voulu prendre de risque. D'autant que le centre commercial City 2 faisait partie des sites mentionnés ces derniers jours dans les médias belges comme une cible potentielle d'attaques. Mardi matin, de nombreux policier avaient donc été dépêchés sur place pour boucler le quartier. La circulation ainsi que les transports en commun, métro compris, avaient également été interrompus dans la zone.

La Belgique est en état d'alerte (l'équivalent du plan Vigipirate français) de niveau 3 sur une échelle de 4 depuis les attentats meurtriers qui ont frappé un aéroport et le métro bruxellois le 22 mars dernier. Les attaques, revendiquées par Daech, avaient fait 32 morts et de nombreux blessés.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un homme portant une ceinture explosive factice, remplie "de sel et de biscuits", a déclenché une fausse alerte mardi en plein coeur de Bruxelles.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-