Caen: il vole une paire de chaussettes à 5,95 euros et écope de 6 mois de prison ferme

Caen: il vole une paire de chaussettes à 5,95 euros et écope de 6 mois de prison ferme

Publié le 31/10/2017 à 16:28 - Mise à jour à 16:41
© Franck Fife / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un homme de 23 ans a été condamné à six mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Caen, mercredi dernier, pour avoir dérobé une paire de chaussettes. Il était en état de récidive.

Son petit larcin l'a amené directement en prison. Un demandeur d'asile présumé comparaissait mercredi 25 devant le tribunal correctionnel de Caen pour avoir dérobé une paire de chaussette dans un magasin d'un centre commercial de la ville, rapporte La Manche Libre. L'individu a écopé de six mois de prison ferme.

Les faits se sont produits dans un magasin "New-Yorker". Le suspect tente de dérober le produit, qui coûte 5,95 euros, mais son manège interpelle la gérante de la boutique qui le stoppe à la sortie. Là l'homme va la brutaliser une première fois en la menaçant de lui "casser la gueule". Quand la police arrive sur place, le contrevenant s’est déjà permis de bousculer la gérante. Il poursuivra d’ailleurs ses menaces en lui montrant son poing. Le voleur est finalement interpellé non sans mal par les forces de l'ordre.

A la barre, ce jeune homme de 23 ans, s'est défendu, avec l'aide d'un interprète, en expliquant n'avoir pas menacé la gérante: "Je n'ai pas menacé, mais, je suis au pays des droits de l'homme, et je n'ai pas de logement depuis 2014, alors, ça m'énerve! Sans argent, j'ai besoin de chaussettes. C'est elle qui était agressive". 

"Votre identité est invérifiable", l'a interrogé la présidente du tribunal: "Est-ce vous qui avez été condamné à cinq mois de sursis pour violences avec usage et menace d'une arme le 4 mai dernier?". Réponse de l'intéressé: "Oui".

Sa sincérité n'a pas touché les magistrats en charge de son dossier puisqu'il écope d'un mois de prison ferme auquel s'ajoutent les cinq mois de son ancien sursis, soit six mois de prison ferme.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme se trouvait en état de récidive.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-