Caen: prison ferme pour le joggeur au maillot floqué "Ben Laden"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Caen: prison ferme pour le joggeur au maillot floqué "Ben Laden"

Publié le 08/11/2017 à 09:58 - Mise à jour à 10:16
© Geoffroy Van der Hasselt / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

A Caen, dans le Calvados, un trentenaire a été condamné mardi à six mois de prison ferme et a été déchu de ses droits civiques et civils durant cinq ans. Il avait été interpellé en juin alors qu'il faisait un jogging en portant un maillot floqué "Ben Laden".

"Il n'a fait que porter un maillot", a pourtant plaidé son avocat, mais cela n'a pas suffit. Chakib Limane a été condamné mardi 7 à six mois de prison ferme et a été privé de ses droits civiques et civils pendant cinq ans par le tribunal correctionnel de Caen, dans le Calvados, pour apologie du terrorisme. Il avait été interpellé en juin dernier alors qu'il faisait son jogging avec un maillot floqué "Ben Laden" sur le dos.

C'est un agent de sécurité du magasin spécialisé où il avait fait customiser son tee-shirt du FC Barcelone qui avait prévenu la police le jour de son arrestation. Le joggeur était rentré dans la boutique la veille, capuche sur la tête et bracelet électronique à la cheville. Selon le président du tribunal cité par Le Parisien, le joggeur cherchait "à éviter les caméras de vidéosurveillance".

Arrêté alors qu'il courait autour du stade de l'université, l'homme ne détenait pas qu'un maillot de ce genre. Les policiers ont découvert six autre pièces customisées aux noms d'Ali le chimique, bras droit de Saddam Hussein, Abou Hamza, imam radical, ou encore mollah Omar, ancien chef taliban. Un comportement "inadmissible et choquant", selon un magistrat.

"Il faut distinguer la provocation et l'immaturité de l'apologie du terrorisme", a plaidé son avocat. Mais les photos de Ben Laden ainsi qu'une vidéo djihadiste découverte sur son ordinateur n'ont pas joué en sa faveur. Pour le père de l'homme de 34 ans, finalement reconnu coupable d'apologie du terrorisme, ce n'était pourtant que "de la curiosité".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le joggeur détenait six autres maillots customisés chez lui.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-