Calais: deux migrants de 16 et 17 ans mis en examen après une tentative de viol sur une jeune Érythréenne

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Calais: deux migrants de 16 et 17 ans mis en examen après une tentative de viol sur une jeune Érythréenne

Publié le 25/08/2017 à 17:53 - Mise à jour à 17:57
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Deux Érythréens de 16 et 17 ans, arrêtés à Calais dans la nuit de mardi à mercredi après une tentative de viol sur une jeune migrante de 16 ans, également Érythréenne, ont été mis en examen et placés en détention provisoire jeudi.

Une Erythréenne de 16 ans, migrante se trouvant à Calais, a été victime d'une tentative de viol dans la nuit de mardi 22 à mercredi 23. Ce sont ses cris qui ont alerté des passants, qui ont eux-mêmes prévenu les autorités, alors que deux autres migrants, Erythréens et mineurs également, essayaient de la violer.

Interpellés par des agents de la brigade anti-criminalité, les deux individus, âgés de 16 à 17 ans, ont été placés en garde à vue, puis mis en examen pour "tentative de viol en réunion sur mineure" et placés en détention le lendemain, le jeudi 24 donc, selon une information publiée par 20 Minutes ce vendredi 25.

Cette affaire est quelque peu inédite. Pas dans les faits. Mais dans le déroulé qui a suivi l'arrestation. Le procureur de la République de Boulogne-sur-Mer, Pascal Marconville, a en effet expliqué que les viols et tentatives de viols entre migrants n'étaient pas fréquents. Mais lorsqu'une agression de ce type se produisait, les plaignantes fuyaient avant qu'une enquête judiciaire soit ouverte. "Les femmes qui sont hospitalisées partent souvent dès qu’elles comprennent qu’une enquête judiciaire est ouverte", a-t-il ainsi déclaré. Ajoutant aussi que la jeune fille agressée dans la nuit de mardi à mercredi avait "fourni de nombreuses précisions et les témoins sont formels".

Cette tentative de viol intervient alors que les tensions entre migrants ont repris fortement à Calais, après de violentes rixes qui ont éclaté en début de semaine, et qui sont la conséquence, selon diverses associations, de conditions de vie déplorables.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


A Calais, la police a procédé à l'arrestation de deux jeunes migrants après une tentative de viol sur une Erythréenne de 16 ans. Ils ont été mis en examen et placés en détention provisoire.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-