Calais: la bagarre en boite de nuit opposait des CRS... à la BAC (vidéo)

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Calais: la bagarre en boite de nuit opposait des CRS... à la BAC (vidéo)

Publié le 19/10/2017 à 06:53 - Mise à jour à 06:58
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

A Calais, dans la nuit de vendredi à samedi, des CRS très alcoolisés s'en sont pris à des fêtards avant de se battre avec leurs collègues de la brigade anti-criminalité devant une boite de nuit. Une enquête de l’inspection générale de la police nationale a été ouverte.

Il ne s'agit pas d'un énième épisode de la "guerre des polices" mais bien d'une beuverie qui a fini en pugilat. L'aspect surprenant de ce fait divers c'est que, cette fois, les différents protagonistes de la rixe font tous partie des forces de l'ordre. Le Canard enchaîné a révélé mercredi 18 qu'une violente bagarre a éclaté vendredi 13 au No Comment, une discothèque de la ville de Calais.

Sans que l’on sache vraiment qui a ouvert les hostilités, une quinzaine de fonctionnaires des Compagnies républicaines de sécurité (CRS) qui n’étaient pas en service se sont battus avec des clients de l'établissement. Un équipage de la Brigade anti-criminalité est envoyée sur place pour mettre fin à la rixe. Toutefois, l'arrivée des policiers en service n'a pas permis de clamer les esprits, bien au contraire.

En effet, les CRS ce sont alors retournés contre leurs collègues de la BAC et leur ont "foncé dans le lard, dérobant une matraque au passage" comme le décrit l'hebdomadaire satyrique. Et de menacer: "Quand vous aurez des problèmes avec des migrants, on ne viendra pas vous sauver, on fera comme si on n'entendait pas les appels sur les ondes radio".

Un CRS a toutefois pu être appréhendé après l'arrivée de renforts, il est suspecté d'avoir cassé le nez d'un client. Il a fini sa soirée en cellule de dégrisement, étant particulièrement alcoolisé. Quant aux autres représentants du maintien de l'ordre, issu de la compagnie 58 basée à Perpignan, ils sont rentrés à leur hôtel où ils ont continué à se battre... entre eux cette fois.

Comme le révèle La Voix du Nord, suite à l’incident, une enquête a été ouverte par l’inspection générale de la police nationale (IGPN). La quasi-totalité des auditions a été effectuée, selon le parquet.

"Une enquête judiciaire est en cours, et si les faits sont avérés, je condamne avec la plus grande fermeté le comportement des CRS, comportement qui les déshonore", a fait savoir le préfet du Pas-de-Calais Fabien Sudry.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




A Calais, des policiers de la BAC ont été appelés pour interpeller des CRS impliqués dans un bagarre.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-