Calais: quatre mineurs syriens ont rejoint leur famille au Royaume-Uni

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Calais: quatre mineurs syriens ont rejoint leur famille au Royaume-Uni

Publié le 19/04/2016 à 16:59 - Mise à jour à 17:07
©Pascal Rossignol/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Quatre mineurs syriens qui vivaient seuls dans la "Jungle" de Calais ont pu aller rejoindre des membres de leur famille au Royaume-Uni ce mardi. Deux autres adolescents devraient partir pour la même destination vendredi.

Quatre mineurs syriens ont quitté ce mardi la "Jungle" de Calais, où ils vivaient seuls, pour rejoindre des membres de leur famille en Grande-Bretagne, a-t-on appris ce mardi auprès de la préfecture du Pas-de-Calais. "Ils sont partis ce matin en train, ils ont pris un Calais-Frethun - Londres St-Pancras, il n'y a pas eu de problème", a indiqué à l'AFP un porte-parole de la préfecture. Sept autres mineurs isolés avaient pris le chemin du Royaume-Uni fin mars, avait indiqué début avril la Défenseure des enfants Geneviève Avenard. Cinq autres ont aussi pu gagner l'Angleterre depuis, ce qui porte à seize le nombre des départs, en comptant ceux de ce mardi. Deux autres adolescents doivent quitter Calais pour la même destination vendredi 23, selon la préfecture. Les quatre jeunes partis ce mardi de la gare de Calais-Frethun, accompagnés à bord d'un Eurostar par un responsable de l'Office français de l'immigration et de l'intégration, ont entre 15 et 17 ans et sont issus de familles différentes. Ils s'étaient vu notifier la veille un arrêté de transfert pris en leur faveur ainsi qu'un laissez-passer européen.

Selon un bilan établi le 22 février, "environ 90 mineurs étaient présents dans le camp de la Lande et pouvaient prétendre à bénéficier du dispositif de regroupement familial en Grande-Bretagne où se trouverait un de leurs parents proches", avait rappelé début avril Mme Avenard, après une rencontre avec son homologue britannique à Calais. Le regroupement familial est l'un des leviers que la France cherche à actionner pour sortir de l'impasse migratoire à Calais. Début mars, François Hollande avait demandé à David Cameron que les mineurs isolés de Calais rejoignent "vite" et "de manière efficace" le Royaume-Uni s'ils y ont de la famille.

Selon Pierre Henry, directeur général de l'association France Terre d'asile, qui suit particulièrement ce dossier, une convention est "en cours d'écriture, à titre expérimental, entre la France, la Grande-Bretagne et France Terre d'asile" afin de faciliter le rapprochement familial des mineurs vivant seuls dans la "Jungle". Pierre Henry réclame "une mise en oeuvre rapide de la procédure, humaine et de bon sens". "Si les dossiers n'aboutissent pas dans un mois" après leur ouverture, "les réseaux proposent leurs +services+ pour faire passer ces jeunes en Grande-Bretagne, moyennant finances et dans des conditions de grande insécurité", a affirmé à l'AFP le responsable de France Terre d'asile.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le regroupement familial est l'un des leviers que la France cherche à actionner pour sortir de l'impasse migratoire à Calais.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-