Sa petite amie ne voulait pas s'engager avec un homme ayant un enfant, il donne la mort à son petit garçon de 3 ans

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Sa petite amie ne voulait pas s'engager avec un homme ayant un enfant, il donne la mort à son petit garçon de 3 ans

Publié le 02/10/2017 à 15:12 - Mise à jour à 15:20
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme de 24 ans a été condamné à dix ans de prison par un tribunal du New Jersey vendredi. Il a admis avoir tué son fils pour continuer sa relation avec une adolescente qui ne voulait pas s'engager avec un homme déjà père.

Est-ce un infanticide abominable ou une terrible erreur judiciaire? La famille de David Creato Jr se déchire autour du cas de l'homme qui vient d'être condamné, vendredi 29, à une peine de dix ans de prison par un tribunal de Camden, dans le New Jersey. Il a été reconnu coupable du meurtre de son fils qu'il aurait mis à mort pour poursuivre une idylle avec une adolescente.

Les faits remontent au 13 octobre 2015. Ce jour-là, David Creato Jr, dit "DJ", alors âgé de 22 ans, explique que son enfant a disparu de sa chambre. Des recherches sont lancées et, quelques heures plus tard, le petit garçon est retrouvé dans un bois, mort asphyxié.

La police va rapidement suspecter le père. D'autant que les enquêteurs sont attentifs à un élément: l'enfant est en chaussettes et ces dernières sont propres alors qu'il a été retrouvé dans les bois. Ils en concluent donc que le petit ne s'est pas rendu seul sur les lieux et a été transporté.

Les autorités vont rapidement découvrir que David Creato Jr entretient une relation amoureuse avec une adolescente qui visiblement voulait rompre, ne souhaitant pas s'engager avec un homme ayant déjà un enfant. L'individu reconnu coupable aurait alors commis l'irréparable pour régler ce "problème".

David Creato Jr risquait 35 ans de prison, mais n'a été condamné qu'à une peine de 10 dans le cadre d'un arrangement où il admettait sa culpabilité. Ses proches ne sont pas d'accord sur la responsabilité ou non du jeune homme. Son père explique qu'il a cédé à la pression de son avocat pour obtenir cet arrangement. Et crie à l'erreur judiciaire: "Je ne cesserai jamais de chercher le tueur. Je suis persuadé que mon fils est innocent. La mauvaise personne a été mise en prison". A l'inverse, la mère, elle, semble persuadée que son fils est bien le meurtrier et a expliqué regretter la brièveté de la peine eu égard au drame que représente la mort de son petit-fils.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :


L'homme a admis sa culpabilité pour réduire sa peine.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-