Sa petite amie ne voulait pas s'engager avec un homme ayant un enfant, il donne la mort à son petit garçon de 3 ans

Sa petite amie ne voulait pas s'engager avec un homme ayant un enfant, il donne la mort à son petit garçon de 3 ans

Publié le 02/10/2017 à 15:12 - Mise à jour à 15:20
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un homme de 24 ans a été condamné à dix ans de prison par un tribunal du New Jersey vendredi. Il a admis avoir tué son fils pour continuer sa relation avec une adolescente qui ne voulait pas s'engager avec un homme déjà père.

Est-ce un infanticide abominable ou une terrible erreur judiciaire? La famille de David Creato Jr se déchire autour du cas de l'homme qui vient d'être condamné, vendredi 29, à une peine de dix ans de prison par un tribunal de Camden, dans le New Jersey. Il a été reconnu coupable du meurtre de son fils qu'il aurait mis à mort pour poursuivre une idylle avec une adolescente.

Les faits remontent au 13 octobre 2015. Ce jour-là, David Creato Jr, dit "DJ", alors âgé de 22 ans, explique que son enfant a disparu de sa chambre. Des recherches sont lancées et, quelques heures plus tard, le petit garçon est retrouvé dans un bois, mort asphyxié.

La police va rapidement suspecter le père. D'autant que les enquêteurs sont attentifs à un élément: l'enfant est en chaussettes et ces dernières sont propres alors qu'il a été retrouvé dans les bois. Ils en concluent donc que le petit ne s'est pas rendu seul sur les lieux et a été transporté.

Les autorités vont rapidement découvrir que David Creato Jr entretient une relation amoureuse avec une adolescente qui visiblement voulait rompre, ne souhaitant pas s'engager avec un homme ayant déjà un enfant. L'individu reconnu coupable aurait alors commis l'irréparable pour régler ce "problème".

David Creato Jr risquait 35 ans de prison, mais n'a été condamné qu'à une peine de 10 dans le cadre d'un arrangement où il admettait sa culpabilité. Ses proches ne sont pas d'accord sur la responsabilité ou non du jeune homme. Son père explique qu'il a cédé à la pression de son avocat pour obtenir cet arrangement. Et crie à l'erreur judiciaire: "Je ne cesserai jamais de chercher le tueur. Je suis persuadé que mon fils est innocent. La mauvaise personne a été mise en prison". A l'inverse, la mère, elle, semble persuadée que son fils est bien le meurtrier et a expliqué regretter la brièveté de la peine eu égard au drame que représente la mort de son petit-fils.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme a admis sa culpabilité pour réduire sa peine.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-