Canicule à Nantes: interdits de shorts, des conducteurs de bus portent des jupes

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Canicule à Nantes: interdits de shorts, des conducteurs de bus portent des jupes

Publié le 21/06/2017 à 11:45 - Mise à jour à 12:13
©Capture d'écran Presse Océan
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Afin de protester contre l'interdiction de porter un bermuda ou un pantacourt au travail, six conducteurs de bus de la Semitan, (Société d'économie mixte des transports en commun de l'agglomération nantaise) sont venus travailler en jupe mardi à Nantes. Selon eux, la température peut grimper jusqu'à 50 degrés dans leur cabine.

Ils ont trouvé la parade pour ne pas souffrir de la chaleur. Afin de protester contre l'interdiction de leur direction de porter un bermuda ou un pantacourt au travail, six conducteurs de bus de la Semitan, (Société d'économie mixte des transports en commun de l'agglomération nantaise) sont venus travailler en jupe mardi 20 à Nantes. Syndiqués à la CFDT, ils réclament tous le droit de porter des bermudas pendant leurs heures de travail lorsque la température dépasse les 30 degrés.

"La jupe fait partie de la dotation vestimentaire de nos collègues femmes et nous n’avons pas d’équivalent" a déclaré Gabriel Magner, représentant CFDT, cité par 20 Minutes. Et d'ajouter: "Depuis 2013, nous portons la revendication que les hommes puissent porter un bermuda ou un pantacourt, après un certain seuil de température. Mais la Semitan semble vouloir garder une image de marque".

Pourtant, selon eux, la température peut grimper jusqu'à 50 degrés dans leur cabine. "Nous avons déjà des conditions de travail compliquées, avec les agressions. On estime que cette mesure pourrait un peu nous soulager", a-t-il ajouté. Mais pour le moment, à leur grand désarroi, la direction n'a pas encore réagi à leur revendication. Ils ont toutefois fait un premier pas l'année dernière en leur fournissant des "pantalons d'été" plus légers.

Ce n'est pas la première fois qu'une telle initiative est lancée. Pour rappel, en 2013, des conducteurs de train de la banlieue de Stockholm avaient eu la même idée. Et leur revendication avait été entendue puisque la direction de la compagnie Arriva avait passé une commande de shorts peu de temps après.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Pour lutter contre la chaleur, des conducteurs de bus nantais sont venus travailler en jupe.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-