Canicule: un papa offre des ventilateurs à une école, l'inspection n'en veut pas

Canicule: un papa offre des ventilateurs à une école, l'inspection n'en veut pas

Publié le 26/06/2019 à 15:08 - Mise à jour à 15:14
© MYCHELE DANIAU / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

A Orly (Val-de-Marne), un père de famille a offert dix ventilateurs à l'école maternelle de sa fille pour aider les enfants à supporter la canicule. Mais l'inspection académique lui a demandé de retirer les appareils, car ils ne "seraient pas aux normes".

La canicule frappe fort la France cette semaine et des températures particulièrement élevées sont attendues jeudi et vendredi. Les premières personnes à souffrir de la chaleur sont les plus jeunes. Surtout que souvent les crèches et les écoles ne sont pas climatisées. Alors pour aider les tout-petits, le papa d'une fillette inscrite à l'école maternelle Romain-Rolland d'Orly a décidé d'offrir dix ventilateurs à l'établissement.

Dix ventilateurs pour un montant total de 400 euros. Sauf que l'inspection académique n'en veut pas et les a retirés des classes. Il a même été demandé au papa en question de venir lui-même récupérer ce cadeau.

Selon Le Parisien, qui révèle cette information, les ventilateurs n'auraient pas été homologués.

"Ils ne seraient pas aux normes. Mais dans la classe de ma fille, sans rideau ni store, il fait 40 degrés! Hier, même les professeurs m'ont remercié. Au final, avec cette décision, ce sont les enfants qui sont pénalisés", a expliqué Philippe Bouriachi, le généreux donateur, engagé politiquement sur la commune d'Orly.

A noter que ce père de famille s'était d'ailleurs présenté aux Municipales de 2014, sous l'étiquette EELV, et qu'il compte vraisemblablement (d'après son compte Twitter) se présenter à nouveau en 2020.

Lire aussi: Canicule - les ventilateurs et climatiseurs pris d'assaut

Pour l'inspection académique, ce n'est pas possible de garder ces ventilateurs de table dans les classes: "Tout matériel qui arrive dans une école du premier degré est soumis à un règlement en lien avec la commune. Et ce pour se prémunir de tout risque pour la sécurité des élèves et du personnel".

Pour équiper une école, ou rien qu'une seule classe, il faut donc respecter la procédure et répondre à un appel d'offres.

Voir aussi:

Vague de chaleur: comment rafraîchir sa chambre sans clim?

Pour rafraîchir son bébé l'été, couvrir la poussette est dangereux

Rafraîchir une pièce: les conseils en cas de canicule

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le papa d'une petite fille a offert dix ventilateurs à l'école maternelle Romain-Rolland à Orly, mais l'inspection académique les refuse car pas règlementaires.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-