Cannes: un garçonnet de cinq ans prend le TGV au hasard et se retrouve à Nice

Cannes: un garçonnet de cinq ans prend le TGV au hasard et se retrouve à Nice

Publié le 21/03/2017 à 13:48 - Mise à jour à 13:58
©Xavier Vila/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un petit garçon est monté, seul et par erreur, dans un TGV en gare de Cannes, dimanche. Selon "Nice-Matin", il a échappé à la surveillance de son père et s’est retrouvé à Nice.

L'âme voyageuse n'attend pas le nombre des années. D'après Nice-Matin, un père de famille a eu la peur de sa vie dimanche 19 en fin d'après-midi avec la disparition de son fils âgé de cinq ans, en gare de Cannes. Il s'était absenté moins de deux minutes, le temps d'aller chercher des billets de trains au distributeur et avait laissé l'enfant à la surveillance de son frère aîné.

Le petit garçonnet de cinq ans est alors monté dans un train au hasard. Sur le quai de la gare, le père se rend compte de la disparation de son fils et prévient les agents de la SNCF, catastrophé. Le branle-bas de combat est déclenché, tout le monde se met à la recherche du petit garçon, les policiers sont alertés, tandis que le jeune fugitif roule tranquillement vers Cannes.

Ce sont les voyageurs à bord du TGV qui ont alerté les contrôleurs de la présence du garçonnet, éploré et un peu apeuré. Arrivé à Nice, à 30 kilomètres de Cannes, le très jeune voyageur a été confié à des agents SNCF qui l'ont remis à sa famille... venue par la route. Plus de peur que de mal.

Fin janvier, un nourrisson de sept mois a été retrouvé seul à bord d'un TGV. Sa mère et son compagnon étaient descendus pendant l'arrêt en gare du Mans pour fumer une cigarette mais le train est reparti sans eux. Arrivé à la gare d'Angers, le nourrisson a été pris en charge par les contrôleurs SNCF, qui ont joué les nounous en attendant que ce dernier retrouve les bras de sa mère. Cette dernière avait pris le TGV suivant avec son compagnon. Après avoir entendu les deux jeunes, la police avait remis le petit garçon à sa mère.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le petit garçonnet de cinq ans est monté dans un train au hasard.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-