Carcassonne: jugé pour le viol d'une enfant alors qu'il avait 17 ans

Carcassonne: jugé pour le viol d'une enfant alors qu'il avait 17 ans

Publié le 11/12/2017 à 12:58 - Mise à jour à 13:04
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un jeune homme de 21 ans est jugé à partir de ce lundi au tribunal de Carcassonne. Il est accusé d'avoir violé une enfant de quatre ans que sa mère gardait, il avait alors 17 ans.

La cour d'assises de l'Aude juge ce lundi 11 le cas d'un jeune homme de 21 ans accusé de viol. Le procès qui va durer deux jours devra déterminer si le suspect a bel et bien abusé de la petite fille de quatre ans que sa mère gardait.

Au moment des faits, l'homme, appelé Wilfried, avait 17 ans et résidait à Narbonne-Plage. Sa mère, assistante maternelle agréée, avait la garde de la petite victime. En juillet 2014, le fils avait profité d'une sieste de l'enfant, dans la chambre de celui-ci, pour commettre des attouchements sur la petite fille et lui mettre son sexe dans la bouche.

A voir aussi: Aveyron: le jeune pédophile est dénoncé par ses parents, sa sœur affirme avoir été violée

Depuis, le suspect a reconnu les faits selon L'Indépendant qui relate l'affaire. Le procès sera tenu à huis clos ce lundi et mardi 12.

La dernière session de la cour d'assises de l'Aude de l'année, qui prendra fin le vendredi 22 décembre prochain, verra aussi d'autres affaires jugées. Un espagnol  âgé de 58 ans sera poursuivi pour violence avec usage ou menace d'une arme mais également pour mutilation ou infimité permanente. Lors de la fête du vin d'Espéraza en 2014, il avait eu une altercation avec un jeune homme de 25 ans. Il avait alors heurté le jeune homme avec son véhicule et l'avait ensuite trainé à terre sur la chaussée sur une centaine de mètres.

Il s'était ensuite enfui en traversant la frontière espagnole. Seul un mandat d'arrêt international avait permis aux enquêteurs de l'arrêter. le procès se déroulera de mercredi 13 à vendredi 15, à huis clos encore une fois.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le jeune homme avait 17 ans au moment des faits, il avait commis des attouchements et mis son sexe dans la bouche d'une enfant.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-