"Carnage" évité au dîner du Crif à Marseille: un néonazi arrêté

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

"Carnage" évité au dîner du Crif à Marseille: un néonazi arrêté

Publié le 05/06/2019 à 13:45 - Mise à jour à 14:52
© PHILILPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un attentat d'extrême droite antisémite a-t-il été évité de justesse? C'est Christophe Castaner en personne qui a révélé l'information, lundi 3 lors du dîner du Crif de Marseille: un homme a été arrêté après des menaces explicites contre l'événement. Il voulait faire un "carnage".

Selon les informations recoupées par La Provence, l'homme serait âgé de 30 ans et aurait formulé ses menaces sur les réseaux sociaux. Il a été interpellé par les forces de l'ordre, qui l'avaient repéré pour ses propos, la semaine dernière à Aix-en-Provence, à une dizaine de kilomètres de Marseille.

Mise à jour à 14h45: Selon le procureur de la République d'Aix-en-Provence, rapporté par France 3 (voir ici), l'homme "n'est pas connu au plan pénal mais était connu pour être attiré par les idées d'extrême droite, voire néo nazies".

Son domicile a été perquisitionné par les enquêteurs en charge de l'affaire. Ont été retrouvés sur place deux drapeaux nazis, un drapeau israélien, des livres suprémacistes et même un exemplaire de Mein Kampf, le livre écrit par Hitler avant sa prise de pouvoir en Allemagne.

Surtout, il était armé. Outre des pistolets factices, ont été également découverts chez le suspect des munitions, des armes blanches (sept au total) et un équipement commando.

Le suspect est en détention provisoire depuis son interpellation.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le suspect est en détention provisoire depuis son interpellation.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-