Castres: un jeune automobiliste fonce sur des militaires "pour rigoler"

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Castres: un jeune automobiliste fonce sur des militaires "pour rigoler"

Publié le 26/03/2018 à 18:37 - Mise à jour à 18:47
© LUDOVIC MARIN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un jeune homme de 18 ans a été interpellé samedi à Castres (Tarn) après avoir foncé en voiture sur des militaires du 8e RPIMa (régiment de parachutistes d'infanterie de marine) sans faire de blessé. Il a expliqué qu'il avait fait ça "pour rigoler".

Il n'a pas réussi à se cacher bien longtemps. Un jeune homme de 18 ans a été interpellé samedi 24 à Castres (Tarn) après avoir foncé en voiture sur des militaires du 8e RPIMa (régiment de parachutistes d'infanterie de marine). Les faits se sont déroulés aux alentours de 8h du matin. Selon les informations rapportées par Le Journal d'Ici, les militaires venaient de terminer un exercice de nuit et rentraient à pied vers leur caserne lorsque l'incident s'est produit.

Un automobiliste a tenté de leur foncer dessus à l'entrée de la ville puis a fait demi-tour au niveau d'un rond-point avant d'essayer de les percuter à nouveau. Il a ensuite pris la fuite. Aucun des 31 parachutistes n'a été blessé.

Activement recherché par les forces de l'ordre, l'homme a finalement été interpellé peu de temps après "grâce à la plaque d’immatriculation relevée et à la vidéosurveillance effectuée par la police municipale", a expliqué ce lundi le procureur de la République de Castres, Céline Raignault. Une autre personne a également été appréhendée dans le cadre de cette affaire, le passager du véhicule.

Lire aussi - Attentat de Trèbes: la compagne du terroriste fichée S pour radicalisation 

Membre de la communauté des gens du voyage, le conducteur a été jugé en comparution immédiate ce lundi devant le tribunal correctionnel de Castres pour violences avec arme par destination. Agé de 18 ans, il roulait sans permis et a expliqué qu'il avait fait cela "pour rigoler". Il a également fait savoir qu'il n'était pas au courant des attentats terroristes perpétrés la veille à Trèbes et Carcassonne (Aude).

Vendredi peu après 10h, Radouane Lakdim, un Français de 25 ans d'origine marocaine avait volé une voiture à Carcassonne, blessant grièvement son conducteur portugais et tuant son passager. Armé d'un pistolet, d'un couteau et d'engins artisanaux, il avait ensuite tenté de s'en prendre aux parachutistes du 3e RPIMa de Carcassonne avant de tirer sur des CRS. Il avait blessé un policier près de la caserne.

Puis, il s'était rendu dans un Super U de Trèbes, tuant un salarié quinquagénaire du supermarché et un client. Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, qui s'était livré à la place d'une otage, est lui aussi tombé sous les balles du tueur. Fiché S, le meurtrier est finalement mort suite à l'intervention du GIGN. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




A Castres, un automobiliste a foncé sur des militaires "pour rigoler".

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-