Catastrophe de Gênes: les images de l'effondrement du pont (vidéo)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Catastrophe de Gênes: les images de l'effondrement du pont (vidéo)

Publié le 21/08/2018 à 11:02 - Mise à jour à 11:21
© Handout / Vigili del Fuoco/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

La police douanière et financière italienne (Guardia di Finanza) a révélé des images de vidéosurveillance du moment exact où le pont Morandi de Gênes s'est effondré mardi dernier. La vidéo fait froid dans le dos.

Mardi 14 août dernier, à 11h40, une partie du pont Morandi de l'autoroute A10, qui relie Gênes (Italie) à la frontière française, s'est subitement écroulée, précipitant des dizaines de voitures dans le vide, et provoquant la mort de 43 personnes, dont 4 Français.

Les images des décombres et du pont scindé en deux ont choqué tout le monde. Mais jusqu'à présent, aucune vidéo ne montrant le moment exact où la structure s'est écroulée n'avait été diffusée.

La police douanière et financière italienne (Guardia di Finanza) a révélé lundi 20 des images de vidéosurveillance, provenant de caméras de sécurité de deux commerces environnants.

Les angles de vue ne permettent pas de voir tout le pont s'écrouler et les voitures chuter dans le vide, mais la première séquence, prise depuis une extrémité de la route, montre un énorme dégagement de poussière, qui envahit l'écran et ne permet plus de rien voir ensuite.

Lire aussi: à Gênes, la vie à l'ombre d'un pont d'autoroute

Une autre caméra montre des voitures aller et venir normalement, puis un petit fourgon du service de nettoyage de la ville arriver au bout du pont.

Puis ce véhicule s'arrête, un ouvrier vêtu d'un gilet jaune en descend et se met à courir, comme chassé par le dégagement de fumée.

Là, l'écran s'obscurcit et redevient plus claire quelques secondes plus tard, pour exposer des images terribles: les débris du pont.

Ce mardi 21, cela fait maintenant une semaine que le drame s'est produit. Les proches des victimes ont fait leurs adieux aux êtres chers perdus lors de funérailles nationales samedi 18.

Les autorités, qui ont officialisé le bilan de 43 morts et ne recherchent plus aucun disparu, ont dû interrompre les opérations de déblaiement par précaution car des riverains ont entendu des craquements dans la nuit de dimanche 19 à lundi 20 dans le tronçon de pont qui n'est pas tombé.

Par ailleurs, concernant les habitants des alentours, 600 Génois vivant à proximité du pont Morandi ont perdu leur logement.

Et aussi:

Pont effondré à Gênes: le bilan monte à 43 morts

Pont effondré à Gênes : un adieu sobre aux victimes et des promesses

Les ponts Morandi: un modèle remis en question

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'effondrement du pont Morandi à Gênes le 14 août dernier a fait 43 morts, dont 4 Français.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-