Cérémonie du 11 novembre: appel au boycott des anciens combattants

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Cérémonie du 11 novembre: appel au boycott des anciens combattants

Publié le 08/11/2017 à 10:40 - Mise à jour à 10:53
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

En guise de protestation contre l'état de délabrement de la nécropole nationale de Montdidier (Somme), des anciens combattants ont décidé de boycotter la cérémonie du 11 novembre. Pour eux, l'état déplorable des tombes déshonore la mémoire des hommes tombés pour la France.

Pour eux, il s'agit d'un non-respect. En guise de protestation contre l'état de délabrement de la nécropole nationale de Montdidier (Somme), des anciens combattants ont décidé de boycotter la cérémonie du 11 novembre qui, chaque année, commémore la fin de la Première Guerre mondiale. Selon les informations rapportées par Le Courrier Picard, ce cimetière, où reposent 7.500 combattants, n'est plus le même qu'autrefois: il rassemble de sépultures complètement délabrées. Les tombes sont les unes sur les autres, les plaques d'identité sont descellées, les croix sont de guingois tandis que la ferraille est apparente.

Pour les anciens combattants et les associations patriotiques, l'état des tombes déshonore la mémoire des hommes tombés pour le pays. Certains ont d'ailleurs exprimé leur colère dans les colonnes du quotidien. "Nos soldats sont morts deux fois. Une fois au champ d’honneur et une fois ici", a par exemple déploré Gérard Karolczak, président de la section locale du Souvenir français et membre du conseil d'administration de l'Office national des anciens combattants (ONAC). Il a par ailleurs expliqué que cela faisait plusieurs années qu'il réclamait à l'organisation la restauration de ces sépultures dont le coût s'élèverait à 900.000 euros.

Contacté par le quotidien, l'ONAC a expliqué que les travaux commenceront très prochainement, cet automne ou au printemps. Mais cette promesse ne semble pas convaincre Gérard Karolczak. "Ils me trimballent depuis 2008. Tous les ans, on me dit que la nécropole va être refaite, puis on me dit qu'il n'y a plus de sous. Ça n'efface en rien leur responsabilité", a-t-il fustigé.

Pour rappel, selon les chiffres rapportés par le ministère des Armées, il y a en France 265 nécropoles nationales où reposent 740.000 corps et près de 2.000 carrés militaires communaux. Quant aux cimetières français à l'étranger, ils sont au nombre de 2.000 et sont répartis dans 78 pays.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des anciens combattants vont boycotter la cérémonie du 11 novembre à Montdidier (Somme).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-