Cergy-Pontoise: le petit garçon échappe brièvement à la surveillance de sa mère, il est retrouvé mort noyé

Cergy-Pontoise: le petit garçon échappe brièvement à la surveillance de sa mère, il est retrouvé mort noyé

Publié le 22/07/2017 à 17:29 - Mise à jour à 17:30
©Andrij Bulba/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une tragédie s'est produite sur la base de loisirs de Cergy-Pontoise (Val-d'Oise) vendredi. Un enfant de deux ans s'est noyé après avoir échappé un court instant à la surveillance de sa mère.

 Il a échappé un court instant à la surveillance de sa mère et, malheureusement, ce bref moment d'inattention s'est terminé en tragédie. Un petit garçon âgé de seulement deux ans est mort noyé vendredi 21 dans les environs de la base de loisirs de Cergy-Pontoise, dans le département du Val-d'Oise.

Il était 16h15 environ lorsque la maman paniquée, qui connaissait mal la topographie exacte de la base de loisirs, alerte les secours en expliquant qu'elle ne retrouve plus sont enfant. Sans délai, des recherches sont lancés sur les lieux pour essayer de retrouver la trace du garçonnet. Et, malheureusement 45 minutes plus tard, le drame sera constaté. A 17h, l'enfant est retrouvé par une amie de la mère, gisant dans un étang dit "des Cayennes", à une centaine de mètres de la base de loisirs.

Malgré l'intervention des secours, le malheureux enfant ne pourra pas être ranimé et s'est noyé dans ce point d'eau. A l'annonce de la terrible nouvelle, la mère est tombée sous le choc et a été secourue et hospitalisée. Elle a été transférée au centre hospitalier de Pontoise, et devrait être entendue par les enquêteurs pour essayer de faire la lumière sur la manière dont l'enfant a échappé à la surveillance de sa mère, et comment il s'est dirigé ensuite vers le lieu de la noyade mortelle.

Samedi 8 juillet, une fillette de sept ans s'était déjà noyée dans une autre base de loisirs à Bouguenais dans le département de Loire-Atlantique, malgré l'intervention de plusieurs maîtres-nageurs pour la sortir de l'eau, sur un lieu où la baignade était autorisée.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les secours n'ont rien pu faire, et le décès de l'enfant a été constaté sur place.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-