C'est quoi un site classé Seveso?

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 07 juin 2018
Mis à jour le 07 juin 2018
Image
Usine Seveso dans l'Yonne
Crédits
©Capture d'écran Google Maps
Une explosion sur un site classé Seveso a fait deux blessés graves ce jeudi à Saint-Julien-du-Sault dans l'Yonne.
©Capture d'écran Google Maps

L'explosion d'une usine à Saint-Julien-du-Sault dans l'Yonne a fait deux blessés graves ce jeudi. Le site, où la société Soprema fabrique des produits d'isolation, est classé Seveso. En France, 1.200 sites comme celui-ci sont concernés par cette directive européenne. Mais alors, c'est quoi un site classé Seveso?

Une explosion est survenue ce jeudi 7 à Saint-Julien-du-Sault dans l'Yonne vers 11h du matin. On déplore deux blessés graves. Le drame a eu lieu pendant des travaux de maintenance dans l'usine Soprema, fabriquant des produits d'isolation, qui est un site classé "Seveso seuil haut".

Un incendie s'est déclaré mais a rapidement été maîtrisé puis éteint par le personnel de l'établissement. L'entreprise a ensuite été évacuée, le temps que les autorités évaluent le risque pour la population aux alentours.

Et de risque, il n'y en avait pas. Le porte-parole de la préfecture l'a confirmé à la presse. Une enquête a tout de même été ouverte pour comprendre ce qu'il s'est passé exactement.

Sur ce sujet: Yonne - explosion dans une usine classée Seveso, deux blessés graves

Mais au fait, c'est quoi un site Seveso? Seveso est, à l'origine, le nom d'une ville en Italie où il y a eu une catastrophe industrielle en 1976. S'il n'y avait pas eu de mort, les dégâts matériels et environnementaux étaient considérables (bilan évalué à 70 millions d'euros).

Après cet accident, les Etats européens se sont accordés pour mettre en place la directive Seveso, obligeant chaque pays à évaluer, à signaler, répertorier et surtout à sécuriser les sites dangereux en cas d'explosion, d'incendie, de substances toxiques se propageant dans l'air ou dans l'eau. Chaque site appartient à une catégorie déterminée en fonction de la dangerosité.

La directive Seveso prévoit aussi un plan d'urgence en cas de danger pour la population.

Depuis sa création, la directive Seveso a été remplacée à deux reprises, et la liste des sites à risque et des critères de dangerosité a été mise à jour (prenant en compte aussi la menace terroriste). Aujourd'hui, depuis le 1er juin 2015, c'est la directive Seveso 3 qui est en vigueur (et qui oblige notamment les entreprises à notifier sur Internet certaines données). En France, plus de 1.200 sites sont classés Seveso.

À LIRE AUSSI

Image
France-Soir
Yonne: explosion dans une usine classée Seveso, deux blessés graves
Une explosion survenue jeudi peu avant 11h00 dans les locaux de la société Soprema, un site classé "Seveso seuil haut" fabriquant des produits d'isolation à Saint-Juli...
Publié le 07 juin 2018
Image
Un gendarme.
Chasse-sur-Rhône: une voiture remplie de bouteilles de gaz retrouvée à proximité d'un site Seveso
Un vaste périmètre de sécurité a été installé et deux cents riverains ont été évacués à Chasse-sur-Rhône, en Isère, ce vendredi après la découverte d’une voiture suspe...
Publié le 16 juin 2017
Société
Image
Intervention des pompiers.
Incendie dans une usine Seveso à Saint-Fons: un mort
L'incendie survenu ce mardi matin dans l'usine de produits chimiques Bluestar Silicones, classée Seveso, à Saint-Fons près de Lyon, a fait un mort. "On a retrouvé un c...
Publié le 28 juin 2016
Société