Challans: il "tabasse" sa femme lors d'une soirée alcoolisée, elle meurt

Challans: il "tabasse" sa femme lors d'une soirée alcoolisée, elle meurt

Publié le 26/03/2019 à 07:57
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un homme de 43 ans a reconnu avoir "tabassé" sa femme, dont le corps a été retrouvé samedi 23 au matin à Challans en Vendée. Les faits se seraient produits lors d'une soirée alcoolisée et le suspect a été placé en détention provisoire.

Si les faits sont avérés, cela pourrait être une nouvelle affaire de féminicide en France. Un homme de 43 ans a été placé en détention provisoire lundi 25 au soir après le décès de sa femme, qui a visiblement été rouée de coups à Challans en Vendée.

C'est lui qui a d'ailleurs alerté les gendarmes e samedi 25 au matin. "Il a dit ne rien comprendre, qu'il l'avait trouvée inanimée", a expliqué le procureur de La Roche-sur-Yon à France Bleu Loire Océan.

Les militaires ont directement ouvert une enquête pour recherche des causes de la mort. Mais les hommes chargés de l'affaire se sont rapidement dirigés vers le conjoint de la victime et donc, vers la piste criminelle.

A voir aussi: 109 féminicides en 2017, déjà 30 en 2019: vers une année noire?

Interrogé, le suspect a vite reconnu avoir "tabassé" sa femme lors d'une soirée alcoolisée. Il a par contre assuré n'avoir jamais voulu la tuer. Le procureur de la République, Hervé Lollic, doute cependant de cette dernière affirmation.

"Le nombre et la violence des coups m'ont amené à penser à une volonté d'homicide", a-t-il estimé.

Le suspect a été placé en garde à vue et poursuivi pour meurtre par conjoint. Même s'il n'avait pas d'antécédents judiciaire et au vu de la gravité des faits dont il est soupçonné, il a été placé en détention provisoire. Il risque la prison à perpétuité.

A lire aussi:

Marches blanches pour Julie, 30e victime de féminicide en 2019 en France

Féminicides: "Chaque année, l'équivalent de la tuerie du 13-Novembre" (mère d'une victime)

Val-d'Oise: une femme battue sauvée grâce à un SOS lancé par la fenêtre

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un homme a reconnu avoir "tabassé" sa compagne en Vendée, elle est morte sous les coups.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-