Chalon-sur-Saône: pour "le combat en Syrie", il prend 2 otages dans un centre commercial armé d'un couteau et d'une fausse ceinture d'explosifs

Chalon-sur-Saône: pour "le combat en Syrie", il prend 2 otages dans un centre commercial armé d'un couteau et d'une fausse ceinture d'explosifs

Publié le 04/08/2017 à 11:31 - Mise à jour à 11:59
©Arthur Lombard/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un homme a été arrêté jeudi 3 après avoir pris deux otages dans un centre commercial de Chalon-sur-Saône, en Saône-et-Loire. Equipé d'une fausse ceinture d'explosifs, il a expliqué vouloir "financer le combat en Syrie".

Un homme, armé d'une fausse ceinture d'explosifs et d'un couteau, a fait irruption dans la galerie d'un centre commercial de Chalon-sur-Saône, en Saône-et-Loire, jeudi 3 au soir, rapporte France Info. Le suspect, âgé de 46 ans, est rentré dans le magasin Carrefour de la ville aux alentours de 20h et a pris deux personnes en otage.

Pendant l'incident, il a expliqué vouloir "financer le combat en Syrie". Pour autant, le quadragénaire a rapidement relâché les otages affirmant que "Dieu" lui avait "demandé de ne tuer personne".

Rapidement prévenues, les forces de l'ordre ont dépêché sur place une équipe de la Brigade anti-criminalité et une unité canine pour intervenir. L'homme a été maitrisé d'un coup de taser avec l'aide d'un chien une vingtaine de minutes après l'arrivée de la police. Il a ensuite été placé en garde à vue au commissariat de Chalon-sur-Saône. Selon les informations rapportées par France Info, il aurait voulu se "faire abattre par la police".

Inconnu des services de renseignements, l'auteur de l'incident était cependant connu de la police pour trafic de stupéfiants.

Ce n'est pas la première fois que des personnes se servent de fausses ceintures d'explosifs. En décembre 2016, plusieurs hommes, qui voulaient braquer un distributeur automatique de billets (DAB) du XXe arrondissement de Paris, avaient procédé en installant une ceinture explosive factice sur un convoyeur de fonds. Rapidement dépêchés sur place,  les démineurs avaient pu libérer la victime et empêcher le vol. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La police est intervenu jeudi 3 pour un homme ayant fait irruption dans la galerie d'une centre commercial de Chalon-sur-Saône armé d'un couteau et d'une fausse ceinture d'explosifs.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-