Chamonix: ivre au volant d'un engin de chantier, un ado se fait écraser la jambe

Chamonix: ivre au volant d'un engin de chantier, un ado se fait écraser la jambe

Publié le 06/05/2018 à 12:28 - Mise à jour à 12:29
©Andrij Bulba/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un adolescent a fini en garde à vue et son ami à l'hôpital dans la nuit de vendredi à samedi à Chamonix, en Haute-Savoie. Alcoolisé et au volant d'un engin de chantier, le premier a écrasé la jambe du second.

Leur soirée alcoolisée a mal fini. Deux adolescents ivres ont été pris en charge par les secours et les forces de l'ordre à Chamonix, en Haute-Savoie, dans la nuit de vendredi 4 à samedi 5, vers 1h30.

D'après Le Dauphiné Libéré, ces deux jeunes âgés de 17 ans se sont amusés avec un engin de chantier en plein centre-ville, à proximité de l'UCPA et derrière les anciens garages municipaux.

Sauf que ce qui était un jeu a vite tourné au drame puisque le jeune qui était à bord du véhicule a écrasé la jambe de son ami.

A voir aussi: Attaques au marteau à Dijon et Chalon-sur-Saône - un adolescent se rend à la police

La victime a été transportée en urgence à l'hôpital d'Annecy par hélicoptère de la sécurité civile. Le jeune qui conduisait le véhicule, qui est semble-t-il lui aussi originaire de la région, a quant à lui été placé en garde à vue.

Une enquête été ouverte pour faire la lumière sur les circonstances exactes de cet accident. Celles-ci restent en effet encore floues. La brigade de gendarmerie de Chamonix, ville située au pied du Mont-Blanc, a été chargée de l'affaire.

Malgré l'interdiction de la vente d'alcool pour les jeunes âgés de moins de 18 ans, autrement dit mineurs, de nombreux adolescents s'adonnent au "binge drinking". Cette "mode" consiste à boire le plus d'alcool possible en un minimum de temps afin d'être le plus ivre possible. Cette pratique, forcément mauvaise pour la santé, a en plus des effets très néfastes à long terme pour certaines parties du cerveau.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les deux jeunes hommes étaient alcoolisés lorsqu'ils ont décidé de voler l'engin de chantier.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-