Champs-Elysées: un enfant écrasé par un engin de chantier, ce que l'on sait

Champs-Elysées: un enfant écrasé par un engin de chantier, ce que l'on sait

Publié le 15/10/2018 à 10:23 - Mise à jour à 10:28
©FS
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Vendredi dans la matinée, un engin de chantier a écrasé une mère de famille et son petit garçon de deux ans et demi. Le petit a perdu la vie et sa mère a été conduite dans un état très préoccupant à l'hôpital, son pronostic vital était engagé.

La plus belle avenue du monde a été le théâtre d'un drame vendredi 12 dans la matinée. Sur les Champs-Elysées à Paris, un engin de chantier a écrasé une petit garçon de deux ans et demi (et non une petite fille comme annoncé précédemment) et sa mère.

Le bambin est décédé sur le coup alors que sa mère, âgée de 33 ans, a été transportée à l'hôpital dans un état très préoccupant. Son pronostic vital était engagé.

Les faits se sont déroulés peu avant midi au niveau du numéro 53 de l'avenue, où se trouve un passage piéton. Des travaux se déroulent à cet endroit puisqu'une piste cyclable est en cours de construction.

A voir aussi: Alerte- Champs-Elysées - mort d'une fillette écrasée par un engin de chantier [MAJ]

La mère de famille et son petit garçon venaient de s'engager sur le passage piéton lorsque le drame est survenu selon Le Parisien. Le conducteur de l'engin de chantier ne les a pas vu.

Alors qu'il effectuait une marche arrière, il les a écrasés tuant le petit sur le coup et blessant grièvement la mère à l'épaule et à la tête. C'est un témoin de la scène qui a d'ailleurs fait s'arrêter le conducteur 20 mètre plus tard: il ne s'était rendu compte de rien alors qu'il regagnait un stationnement à proximité du Grand Palais avant sa pause déjeuner.

Les secours ont immédiatement été prévenus et sont arrivés très rapidement sur les lieux.

Un vigile employé dans une banque proche des lieux du drame, et qui a été témoin de la scène, est accouru et a utilisé la nappe d'une brasserie voisine pour couvrir le corps de la petite victime. "La maman était allongée mais consciente, et n’arrêtait pas de demander si son bébé allait bien. Avec une dame qui était infirmière, nous avons tenté de la rassurer pour ne pas aggraver la situation", a-t-il expliqué au quotidien.

Le chauffeur de l'engin, un tractopelle semble-t-il, était quant à lui "dévasté" et n'arrivait "pas à tenir le choc". Il a été interpellé par la police et placé en garde à vue. Il a dû subir un test d'alcoolémie ainsi qu'à un dépistage de stupéfiants. Les deux se sont révélés négatifs.

Plusieurs témoins de la scène, extrêmement choqués, ont été transportés à l'Hôtel-Dieu. La mère a elle été conduite à l'hôpital Beaujon de Clichy-la-Garenne.

A lire aussi:

Paris: deuxième mort dans la fusillade près des Champs-Elysées

Le nombre d'accidents de trottinettes augmente en France

Hautes-Pyrénées: deux morts dans un accident sur un chantier ferroviaire

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le petit garçon est mort sur le coup après avoir été écrasé par un engin de chantier sur les Champs Elysées.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-