Chantage à la sex-tape: Karim Benzema mis en examen

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Chantage à la sex-tape: Karim Benzema mis en examen

Publié le 05/11/2015 à 13:55 - Mise à jour à 14:24
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Coup dur pour Karim Benzema et sa carrière: le numéro-10 de l'équipe de France a été mis en examen jeudi dans l'affaire du chantage à la sex-tape dont est victime son coéquipier des Bleus Mathieu Valbuena. Celui-ci n'a pas été sélectionné par Didier Deschamps pour les deux prochains matches.

Karim Benzema a été mis en examen jeudi 5 à la mi-journée par le parquet de Versailles, après avoir passé la nuit de mercredi à jeudi en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire, qui enquête depuis le mois de juin sur un chantage à la sex-tape d'un de ses coéquipiers de l'équipe de France, Mathieu Valbuena.

Le numéro-10 des Bleus et du Real Madrid a été mis en examen pour "complicité de tentative de chantage" et  "participation à une association de malfaiteurs", et a été placé sous contrôle judiciaire, avec interdiction de rencontrer les protagonistes de cette affaire -et donc notamment Valbuena.

Benzema avait été entendu par les enquêteurs toute la journée de mercredi, avant d'être conduit devant un juge jeudi matin. Les enquêteurs agissent depuis le mois de juin et veulent connaître l'implication de Benzema dans cette affaire, et notamment ses relations avec les trois protagonistes principaux.

Ces derniers, originaires de Marseille (Bouches-du-Rhône) et de Creil (Oise), ont été mis en examen mi-octobre et placés en détention provisoire. Ils sont accusés d'avoir réclamé 150.000 euros à Valbuena en échange de la non-publication d'une vidéo mettant en scène celui-ci lors de relations sexuelles avec sa compagne.

Les trois hommes, qui auraient contacté un ami d'enfance de Benzema, auraient évoqué "l'intervention" de Benzema auprès de Valbuena pour le convaincre de céder au chantage. Selon une source proche du dossier citée par la presse, Benzema, lors de son interrogatoire par les enquêteurs de la PJ, "a déclaré s’être mis d’accord avec l’ami d’enfance sur ce qu’il devait dire pour que son coéquipier négocie exclusivement avec lui" dans cette affaire. Il aurait "voulu rendre service à son ami" sans penser qu’il portait tort à Valbuena, selon la même source.

Ces informations ont été démenties jeudi à la mi-journée par son avocat, Me Sylvain Cormier: "Karim Benzema n'a rien reconnu du tout, c'est effarant de lire des choses pareilles dans la presse", a-t-il déclaré aux journalistes devant le tribunal de Versailles, estimant que cette affaire avait été "présentée à la presse de manière fallacieuse, trompeuse".

Karim Benzema "proclame son innocence, il est vraiment de tout coeur avec son ami Mathieu Valbuena", a ajouté l'avocat, qui n'a cependant pas détaillé la version de son client. "Il n'a pris aucune part, je dis bien aucune part, à du chantage ou à une tentative de chantage, (...) cette hypothèse n'a aucun sens" et il "démontrera sa bonne foi dans cette affaire et, j'espère, le plus rapidement possible".

Peu après, l'avocat a précisé sur BFMTV que la conversation qu'avait eue Benzema et Valbuena le 5 octobre dernier, lors du rassemblement de l'équipe de France à Clairefontaine, n'avait pas eu pour but de faire pression sur Valbuena afin qu'il cède au chantage. "Non, ce n'est pas ainsi que les choses se sont inscrites". Au contraire, Benzema "s'est simplement entretenu" avec Valbuena pour l'aider et lui porter conseil: "on est dans ce registre", a-t-il dit, sans vouloir violer le secret de l'instruction et révéler la teneur des déclarations de son client aux enquêteurs. "Il lui a donné un conseil qui m'a semblé judicieux" sur les dangers du buzz médiatique de telles affaires, a-t-il ajouté.

Djibril Cissé avait également été entendu dans cette affaire et placé en garde à vue au mois d'octobre, avant d'être remis en liberté. L'ex-footballeur, qui vient de prendre sa retraite sportive, connaît deux des trois maîtres-chanteurs présumés.

En début d'après-midi, le sélectionneur de l'équipe de France, Didier Deschamps, a annoncé la liste des joueurs retenus pour les matches amicaux France-Allemagne (vendredi 13 octobre) et Angleterre-France (mardi 17), préparatoires à l'Euro-2016 qui se déroulera en France l'été prochain. Karim Benzema ne figure pas dans cette liste, puisqu'il est actuellement blessé, mais Mathieu Valbuena non plus: "il n'est pas dans les meilleures conditions psychologiques et j'ai pris la décision de le laisser souffler", a-t-il dit.

Le sélectionneur avait fait une courte déclaration, au début de sa conférence de presse: "En préambule je vais évoquer devant vous l'affaire qui anime le paysage médiatique depuis hier". Après avoir évoqué la blessure de Benzema et la décision de "laisser souffler" Valbuena, Didier Deschamps a ajouté: "je ne connais pas le dossier (...). La justice s'est saisie de cette affaire, le mieux est de la laisser travailler". Il a ensuite refusé de répondre aux journalistes sur cette affaire.

 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'avocat de Karim Benzema, Sylvain Cormier, jeudi à la mi-journée devant le tribunal de Versailles après la mise en examen de son client.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-