Charente: un automobiliste roulait avec 6,90 grammes d'alcool dans le sang

Charente: un automobiliste roulait avec 6,90 grammes d'alcool dans le sang

Publié le 11/09/2017 à 07:55 - Mise à jour à 07:58
©Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un automobiliste de 52 ans a été interpellé jeudi matin à Chazelles (Charente) après avoir failli percuter une voiture à proximité d’une école. Il roulait avec 6,90 grammes d'alcool dans le sang.

Le pire a été évité. Selon une information rapportée par Sud-Ouest, un automobiliste de 52 ans a été interpellé jeudi 7 au matin à Chazelles (Charente) après avoir failli percuter une voiture à proximité d’une école. Les faits ont eu lieu aux alentours de 9h du matin, une demi-heure après la rentrée des classes.

Ivre, le conducteur a finalement arrêté son véhicule quelques mètres plus loin avant de faire un coma éthylique. Rapidement pris en charge par les secours, il a été transporté au centre hospitalier d’Angoulême. C'est là-bas que les forces de l'ordre ont appris que l'automobiliste roulait avec 6,90 grammes dans le sang, soit près de 14 fois le seuil de 0,5 g autorisé par la loi.

Toujours selon le quotidien, l'homme, qui était déjà sous le coup d'une annulation de permis pour des motifs semblables, est toujours hospitalisé quatre jours après les faits. Son état de santé n'est pas encore compatible avec une garde à vue. Pour rappel, l'alcool est l'une des premières causes de mortalité sur les routes. Selon les chiffres de la sécurité routière, une personne qui a bu a 8,5 fois plus de risque d'être responsable d'un accident mortel. Au total, chaque année en France, 1.000 personnes sont tuées dans des accidents de ce type. 

Cette histoire n'est pas sans rappeler celle qui a eu lieu le 4 août dernier à Saint-Jacques-de-la-Lande (Ille-et-Vilaine). C'est dans cette petite ville qu'un homme de 43 ans avait été interpellé au volant de sa voiture avec 5,96 grammes d'alcool dans le sang. Aux forces de l'ordre, il avait déclaré n'avoir bu que deux bières avant de prendre la route.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme est toujours hospitalisé.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-