Charente-Maritime et Vendée: échouage de près d'une centaine de dauphins

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Charente-Maritime et Vendée: échouage de près d'une centaine de dauphins

Publié le 06/02/2017 à 12:47 - Mise à jour à 12:57
©Xavier Leoty/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Selon le Pelagis, l'observatoire des mammifères et oiseaux marins situé à La Rochelle, près d'une centaine de cadavres de dauphins morts, dont un grand dauphin blanc, se sont échoués sur les côtes de Vendée et de Charente-Maritime depuis jeudi dernier. L'observatoire qui recense entre 50 et 100 carcasses de cétacés échouées par an, principalement les trois premiers mois de l'année, devrait revoir à la hausse son bilan.

Le bilan de ce drame environnemental pourrait encore s'alourdir avec les prochaines marées. Depuis jeudi 2, près d'une centaine de cadavres de dauphins morts, dont un grand dauphin blanc, se sont échoués sur les côtes de Vendée et de Charente-Maritime, comme le rapporte le journal Sud-Ouest , s'appuyant sur un bilan effectué par Pelagis, l'observatoire des mammifères et oiseaux marins situé à La Rochelle.

Selon cet organisme, de nombreux cétacés portaient des blessures inhérentes à une prise dans un filet de pêche. Certains seraient aussi morts de manière naturelle. Dans un premier temps, les récents phénomènes météorologiques qui ont frappé la France ces derniers jours, les tempêtes Kurt, Leiv et Marcel, avaient été mis en cause pour justifier cet échouage massif avant que cette hypothèse ne soit écartée par les scientifiques. Les tempêtes auraient simplement eu pour rôle de les rapprocher des côtes.

Les membres de Pelagis ont commencé à enlever les dauphins des plages pour pratiquer des examens et réaliser des prélèvements afin d'obtenir des réponses. L'observatoire qui recense entre 50 et 100 carcasses de cétacés échouées par an, principalement les trois premiers mois de l'année, devrait revoir à la hausse son bilan. 

En cas de découverte de ce genre, que le cétacé soit vivant ou non, il faut prévenir immédiatement le CRMM (Centre de recherches de mammifères marins) de La Rochelle en indiquant le lieu de l’échouage, l’espèce du mammifère, sa taille et son état, mais il ne faut en aucun cas le toucher car le mammifère peut être porteur de maladies.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Depuis jeudi 2, près d'une centaine de cadavres de dauphins morts se sont échouées sur les côtes de Vendée et de Charente-Maritime.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-