Charente: un homme tué d'un coup de couteau après une soirée trop alcoolisée

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 12 juillet 2016 - 14:45
Image
Un camion de pompier.
Crédits
©Frédéric Bisson/Flickr
Une fois sur place, les secours n'ont pu que constater l'arrêt de la victime.
©Frédéric Bisson/Flickr
Un homme de 37 ans a été mortellement poignardé par un ami alors qu'il passait la soirée chez lui près d'Angoulême en Charente. D'après les enquêteurs, les deux hommes avaient sans doute beaucoup bu. L'agresseur présumé a été placé en garde à vue.

Un homme de 37 ans a été mortellement poignardé à Gond-Pontouvre, près d'Angoulême en Charente dans la nuit de lundi 11 à ce mardi 12, rapporte le quotidien régional Sud-Ouest.

D'après La Charente Libre, les faits se sont déroulés vers 1h du matin dans une maison de la cité des peupliers. Deux amis passaient la soirée ensemble quand la conversation s'est envenimée au point que l'hôte a fini par sortir un couteau et le planter dans la poitrine de son invité, touchant une artère. Ce dernier s'est alors enfui en courant, hurlant, d'après les dires d'un témoin "Je suis en danger de mort", avant de s'écrouler quelques mètres plus loin, à l'angle de la rue du Petit-Vouillac et de l'impasse des Noisettes. Rapidement arrivés sur place, les secours n'ont pu que constater le décès de la victime.   

Plusieurs personnes étaient présentes au moment du drame, dont la compagne de l'agresseur présumé et ses deux enfants. Le plus grand, âgé d'une dizaine d'années, aurait supplié son père "d'arrêter". L'occupant de la maison a été interpellée sur les lieux plus tard dans la nuit par la police et placé en garde à vue au commissariat d'Angoulême. D'après France 3 Poitou-Charentes, il était connu des services de police mais pour des faits reliés à une consommation abusive d'alcool et non pas de violence. D'après les enquêteurs, c'est d'ailleurs sans doute un abus d'alcool qui a engendré la rixe. Le procureur de la République d'Angoulême, Jean-David Cavaillé, a ouvert une "enquête de flagrance pour meurtre".