"Charlie Hebdo": prise d'otages en cours dans une imprimerie à Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

"Charlie Hebdo": prise d'otages en cours dans une imprimerie à Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne)

Publié le 09/01/2015 à 09:41 - Mise à jour à 10:33
©Christian Hartmann/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): MM
-A +A

Les deux frères Kouachi ont été repérés ce matin en Seine-et-Marne. Après un échange de coups de feu avec la police, ils se sont retranchés dans une entreprise de Dammartin-en-Goële avec de possibles otages.

Près de 48 heures après la sanglante fusillade de Charlie Hebdo qui a fait 12 victimes mercredi 7 janvier, les suspects ont été localisés vers 8h20 ce vendredi matin. Une Peugeot 206 de couleur grise a été volée ce matin dans le sud de l'Oise, entre Crépy-en-Valois et Nanteuil-le-Haudouin, par deux hommes qui correspondent au signalement des frères Kouachi, les deux suspects de l'attentat de Charlie Hebdo. L'automobiliste dont la voiture a été volée a formellement reconnu les deux hommes qui n'étaient vraisemblablement pas cagoulés.

Suite à cela, un échange de coups de feu a eu lieu entre les deux individus et les forces de l'ordre au niveau de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne) sur la nationale 2. Selon une information RTL, les deux individus se sont retranchés dans une entreprise de la ville, l'imprimerie "Creation Tendande découvret", située au 27 rue Clément Ader. Une prise d'otages serait en cours. Cinq hélicoptères survolent actuellement la zone et des barrages ont été installés autour de la zone. L'ensemble du dispositif policier qui recherchait les deux hommes s'est déplacé sur place à une demi-heure de route de Villers-Cotterêts. Les forces d'élite de la police et de la gendarmerie, le RAID et le GIGN sont sur place et encerclent le bâtiment où se déroulerait la prise d'otages. De nombreux véhiules de secours des pompiers et du SAMU sont également sur place. Les habitants de Dammartin-en-Goële sont confinés chez eux ou sur leur lieu de travail. Plusieurs ambulances ont également quitté les lieux, ce qui pourrait indiquer que la fusillade qui a précédé la prise d'otages aurait pu faire des victimes. Le parquet de Paris précise qu'il n'y a pas de victimes pour l'instant, alors que le ministre de l'Intérieur annonce "qu'une pération de neutralisation est en cours".

La réunion de crise sur la sécurité des Français qui était en cours à l'Elysée a été brusquement interrompue pour être remplacée par une nouvelle réunion centrée sur cette prise d'otages. Le président de la République est actuellement en compagnie du Premier ministre, Manuel Valls et du ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.

 

Auteur(s): MM

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les suspects de l'attaque de "Charlie Hebdo" seraient retranchés dans une entreprise à Dammartin-en-Goële.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-