Château-Thébaud: une jeune femme tuée par balles après une altercation dans un camp de gens du voyage

Château-Thébaud: une jeune femme tuée par balles après une altercation dans un camp de gens du voyage

Publié le 01/08/2017 à 12:35 - Mise à jour à 12:54
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une altercation au sein de la communauté des gens du voyage a provoqué la mort d'une jeune mère de 28 ans dans la nuit de lundi à mardi près de Nantes. Mortellement touchée par un coup de feu, elle a succombé avant l'arrivée des secours.

Coup de feu mortel. Une femme de 28 ans, mère de trois enfants, aurait été tuée par arme à feu dans la nuit de lundi 31 juillet à ce mardi 1er aout, rue des Châtaigniers, en dehors du bourg de Château-Thébaud, une commune du vignoble située à 20 km de Nantes en Loire-Atlantique.

Selon les premiers éléments dévoilés par le journal France Bleu Loire Océan, le drame aurait eu dans la nuit, vers 3h du matin, dans un camp de gens du voyage, constitué de sept caravanes, installé sur la zone d’activités du Butay depuis le mois de mars dernier. Une voiture, conduite par un homme, a foncé sur une caravane sans que l'on sache si c'était intentionnel ou non. Suite à cet accident, une violente altercation a eu lieu au cours de laquelle un coup de feu a été tiré, touchant mortellement une jeune femme.

"Un coup de feu a été tiré dans des circonstances encore troubles, Une femme de 28 ans a été blessée par balle au niveau de la poitrine, avant de décéder malgré l’intervention des pompiers et du Samu", a précisé une source proche de l’affaire au journal Le Parisien.

Le conducteur de véhicule a profité de la confusion pour prendre la fuite. Il a finalement été interpellé un peu plus tard par les gendarmes de la brigade de Rezé qui, alertés, s'étaient lancés à sa poursuite. L'homme a été placé en garde à vue. On ignore pour l'instant s'il est l'auteur du coup de feu qui a tué la jeune femme. Selon les premiers témoignages, il ne faisait pas parti du camp de gens de voyage.

Une enquête a été ouverte par les mêmes gendarmes qui ont procédé à l'arrestation. Des auditions sont en cours pour déterminer les circonstances exactes du drame et les responsabilités de chacun.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une enquête a été ouverte par les gendarmes de Rezé.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-