Châteauroux: un enfant de quatre ans meurt percuté par un bus en rentrant de vacances

Châteauroux: un enfant de quatre ans meurt percuté par un bus en rentrant de vacances

Publié le 22/08/2017 à 09:31 - Mise à jour à 10:01
©Andrij Bulba/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un enfant de quatre ans s'est fait percuté par un bus lundi soir à Châteauroux (Indre) alors qu'il rentrait de vacances avec sa famille. Il est décédé sur le coup.

Son père, sa mère et leurs deux autres enfants étaient présents. Il était 20h30 lundi soir lorsqu'un enfant de quatre ans, qui rentrait de vacances avec sa famille, a été percuté par un bus. Alors qu'il descendait du véhicule de la ville à l'arrêt de l'avenue Bernard-Louvet, à Châteauroux (Indre), le petit garçon aurait glissé avant d'être percuté par la roue arrière, rapportent plusieurs témoins à France Bleu Berry.

Le chauffeur du bus ne s'est pas arrêté, il a continué son trajet jusqu'au dépôt avant de se rendre à la police. On ignore encore s'il s'était aperçu qu'il avait heurté un enfant avec son véhicule.

Les secours se sont immédiatement rendus sur place avec les forces de l'ordre qui ont bouclé la zone pendant plusieurs heures. Le maire de la ville, Gil Avérous a adressé ses condoléances à la famille: "Ce soir une famille castelroussine est en deuil (...) C'est tout Châteauroux qui pleure l'un de ses petits".

Le préfet de l'Indre, Seymour Morsy, s'est également rendu sur place afin d'échanger avec la famille et les habitants, du quartier, choqués. "C'est un événement particulièrement dramatique. Les habitants du quartier veulent comprendre ce qui s'est passé. Il n'y a pas de violence. Quand on leur explique que le chauffeur a certainement pris peur, ils comprennent. J'ai dis à tout le monde qu'il fallait avant tout penser à cette petite victime et à sa famille", a-t-il déclaré à La Nouvelle République.

Selon l'Adjudant-chef Pinardon, qui commandait les premiers secours, l'enfant était déjà décédé à leur arrivée. Une enquête a été ouverte afin de définir, grâce aux témoins et aux images de vidéosurveillance, les circonstances exactes du drame. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une enquête a été ouverte par la police pour définir les circonstances du drame.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-