Châteauroux: un surveillant de prison agressé par un détenu, il aurait crié "Allah Akbar"

Châteauroux: un surveillant de prison agressé par un détenu, il aurait crié "Allah Akbar"

Publié le 22/01/2018 à 11:56 - Mise à jour à 12:02
© Pascal POCHARD-CASABIANCA / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Alors que la mobilisation des gardiens de prison est toujours aussi forte ce lundi, une nouvelle agression d'un surveillant pénitentiaire n'a fait qu'accentuer la grogne. Elle est survenue dimanche à Châteauroux. Un détenu a agressé un agent de l'administration pénitentiaire en criant "Allah Akbar".

Alors que les conditions de travail des surveillants pénitentiaires font l'objet de vives revendications depuis plusieurs jours, un nouveau gardien de prison a été agressé par un détenu dimanche 21 au pénitencier du Craquelin, à Châteauroux dans l'Indre.

Selon La Nouvelle République, qui révèle l'information, le détenu en question a jeté une chaise sur un surveillant et l'a légèrement blessé. Un jour d'ITT a été prescrit à la victime.

Selon le syndicat Force ouvrière, l'individu, depuis placé à l'isolement dans le quartier disciplinaire, vraisemblablement muni d'une arme blanche (une lame de rasoir trafiquée), aurait crié "Allah Akbar" en lançant la chaise.

Voir aussi: un détenu poignarde des surveillants au cri d'"Allah Akbar" pour ne pas être libéré

Le parquet a précisé que le détenu n'avait jamais posé problème avant cet incident, et qu'il n'était pas connu pour s'être radicalisé en prison. Une enquête a été ouverte et l'agresseur sera entendu dans la journée, après analyse des images de vidéosurveillance.

La mobilisation des surveillants pénitentiaires a repris de plus belle ce lundi 22 au matin. Des dizaines de prisons ont été bloquées à l'appel des syndicats.

Voir aussi: forte mobilisation des gardiens de prison, avant une rencontre au ministère

Une rencontre est prévue à 13h entre les représentants syndicaux et la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, pour discuter des revendications salariales et sécuritaires des gardiens de prison. La semaine dernière, les discussions s'étaient soldées par un échec. Les propositions du gouvernement n'avaient pas été jugées suffisantes par les trois principaux syndicats: à savoir Unap-Unsa, CGT et FO.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un détenu a jeté une chaise sur un surveillant de prison à Châteauroux dans l'Indre. Il aurait crié "Allah Akbar".

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-