Chiots dans le congélateur et chiens affamés: une "maison de l'horreur" dans les Vosges

Chiots dans le congélateur et chiens affamés: une "maison de l'horreur" dans les Vosges

Publié le 08/08/2019 à 15:44 - Mise à jour à 15:49
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Les gendarmes ont découvert une "maison de l'horreur" samedi 3 à Verpellière dans les Vosges en allant secourir un homme de 81 ans. Ce dernier possédait de nombreux chiens qui vivaient dans des conditions indignes. 

Il aura fallu l'intervention de bénévoles de la SPA pour permettre aux gendarmes d'opérer. A Verpellière, lieu-dit de la commune de Ban-de-Laveline, dans les Vosges ils ont découvert une "maison de l'horreur" en allant porter secours à un homme de 81 ans qui vivait entourer de chiens dans des conditions épouvantables samedi dernier. Des chiots morts ont été découverts dans des congélateurs.

Selon le quotidien régional Le Républicain Lorrain, qui rapporte l'information, les gendarmes se sont rendus sur place pour aider le propriétaire qui s'était blessé au dos et ne pouvait plus bouger. Mais une douzaine de chiens agressifs les ont empêchés d'entrer. Appelés en renfort, les pompiers n’ont pas eu plus de succès. Cinq membres de la SPA sont donc intervenus pour canaliser les chiens avec de la nourriture afin de laisser place aux secours.

Lire aussi – Côte-d'Or: 17 chiens retrouvés morts de faim, l'éleveur arrêté

"C’était la maison de l’horreur. Il n’y avait qu’une seule gamelle pour les 12 chiens, soit 7 croquettes par chien. Ils sont apeurés car ils ont été battus. Le propriétaire tuait régulièrement les petits en les noyant dans le bassin ou en les frappant. On a aussi retrouvé des chiots dans le congélateur", a expliqué l'un des bénévoles au quotidien.  Il a ajouté que "des chiots se faisaient dévorer par des mâles" affamés.

L'homme a pu être secouru et a été hospitalisé à l’hôpital Saint-Charles de Saint-Dié-des-Vosges.

Les chiens encore en vie sur la propriété sont trop nombreux pour être déplacé en sécurité. La SPA se déplace donc quotidiennement pour les nourrir et les soigner. Pour pallier ce problème, elle a lancé une cagnotte. Avec La Fondation 30 Millions d'Amis, elle compte également déposer plainte.

Voir:

Yvelines: la jeune femme attaquée par une meute de chiens témoigne

Mort d'un homme dévoré par des chiens errants

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les gendarmes ont découvert une "maison de l'horreur" samedi à Verpellière.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-