Chirurgie: il joue de la guitare pendant son opération du cerveau (vidéo)

Chirurgie: il joue de la guitare pendant son opération du cerveau (vidéo)

Publié le 25/07/2017 à 13:46 - Mise à jour à 14:03
©Athena Pic/REX Shutters/SIPA
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

En Inde à Bangalore, un homme prénommé Abhishek Prasad a joué de la guitare pendant sept longues heures alors qu'il se faisait opérer du cerveau. L'objectif pour les chirurgiens était d'identifier les parties cognitives du cerveau (la parole, le toucher, etc.) afin de ne pas les endommager.

Les images sont impressionnantes. En Inde à Bangalore, un homme prénommé Abhishek Prasad a joué de la guitare pendant sept longues heures alors qu'il se faisait opérer du cerveau. Agé de 37 ans, ce guitariste souffrait de "la dystonie de fonction du musicien", une pathologie qui affecte durablement l'aptitude d'un professionnel à jouer à un haut niveau. Depuis deux ans, il ressentait des crampes aux doigts, un mal qui l'empêchait de jouer et donc d'exercer son métier correctement.

"Il s’agit d’une pathologie étrange car l’IRM est normal, le scanner est normal et les tests sanguins sont normaux. C’est purement un diagnostique clinique", a précisé Sharan Srinivasan, le neurochirurgien en charge de son opération. Face à cette rare pathologie, les chirurgiens ont donc pris la décision de le maintenir éveillé pendant toute la durée de cette opération à hauts risques. L'objectif: identifier les parties cognitives du cerveau (la parole, le toucher, etc.) afin de ne pas les endommager. Ainsi, grâce à ce dispositif, ils ont pu surveiller en temps réel les effets de l'opération sur ses fonctions cérébrales.

"Le docteur m'avait demandé d'amener ma guitare pour l'opération", a expliqué le patient. Et d'ajouter: "Le but était d'avoir un retour continu sur mon état. Parce que lorsqu'il faisait des incisions dans mon cerveau, on pouvait voir une différence au niveau du fonctionnement de mes doigts. Donc tout cela faisait partie de la procédure". Et pour son plus grand bonheur, cette opération s'est déroulée avec succès.

"Les docteurs ont effectué plusieurs lésions. A la première, je n'ai pas senti de différence. A la seconde, je me suis senti un peu mieux et à partir de la troisième, j'ai commencé à sentir la différence dans mes doigts. Au bout des six lésions, j'étais à 100% normal. C'était un moment magique pour moi", a-t-il ajouté. Finalement, il a pu rejouer de son instrument préféré comme avant trois jours après être passé sur la table d'opération

Mais bien qu'impressionnant, ce dispositif a déjà été mis en place. Pour rappel en 2015, un musicien avait joué du saxophone durant une intervention en Espagne qui visait à lui retirer une tumeur au cerveau. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Pendant sept longues heures, cet Indien a joué de la guitare alors qu'il se faisait opérer du cerveau.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-