Choc: ils découvrent une chauve-souris morte en état de décomposition dans leur salade

Choc: ils découvrent une chauve-souris morte en état de décomposition dans leur salade

Publié le 12/04/2017 à 10:51 - Mise à jour à 11:04
©Flickr/Creative Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le week-end dernier, deux Américains ont découvert dans une salade pré-emballée, achetée dans un supermarché Walmart, une chauve-souris morte. Les autorités américaines tentent désormais de savoir si l'animal portait le virus de la rage.

La faim a laissé place au dégoût. Alors qu'ils avaient entamé leur repas, deux Américains ont découvert dans une salade pré-emballée une chauve-souris morte en état de décomposition. Acheté en Floride dans un supermarché Walmart, le paquet est actuellement analysé et les enquêteurs tentent désormais de savoir si l'animal portait le virus de la rage. Mais les nouvelles semblent rassurantes: le porte-parole des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC), Thomas Skinner, rappelle que les chances d’une transmission de la rage par un animal mort sont très faibles. Malgré tout, les deux Américains devront tout de même subir un traitement pour éviter tout risque.

De son côté, l'entreprise de conditionnement Fresh Express a rappelé, par précaution, un certain nombre de ses salades "Organic Marketside Spring Mix". En parallèle, l'entreprise a également demandé aux clients qui auraient acheté le produit de ne pas le consommer et de demander un remboursement.

Ce n'est pas la première fois qu'une chose répugnante est retrouvée dans des aliments. En avril 2016, un consommateur avait découvert une tête de poulet frit dans ses Chicken Wings alors qu'il déjeunait au Quick de Saint-Jean-de-Védas (Hérault). Le même mois, un Parisien avait retrouvé une souris dans une salade de la marque Daunat tandis qu'une jeune femme avait trouvé, en août de la même année à Rouen (Seine-Maritime), un pansement usagé à l'intérieur du sandwich au thon qu'elle était en train de manger.

Plus récemment, une étudiante bordelaise a eu la mauvaise surprise de découvrir une limace dans ses potatoes au McDonald's.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les enquêteurs tentent de savoir si l'animal portait le virus de la rage

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-